Imprimer



Avec la bande dessinée Professeur Infini, Marc Lataste signe un premier album de science-fiction louvoyant entre comics et manga, un récit bouillonnant aux multiples rebondissements.

La nuit est claire et des vaches paissent paisiblement dans un champ des montagnes américaines, lorsqu'un halo de lumière apparaît dans le ciel, grossit jusqu'à laisser s'échapper des monstres ailés à antennes et yeux globuleux. Les redoutables aliens pourchassent le troupeau jusqu'aux abords d'une falaise où les vaches se précipitent, mues par la peur...

Ce fait divers troublant n'est que le début d'une série d'attaques menées par des extra-terrestres aux intentions des plus belliqueuses. Quand le général Green informe le Professeur Infini de ces événements, celui-ci reconnaît le phénomène qui l'a transformé en petit homme bleu, lorsqu'il travaillait à la conception d'une machine permettant l'accès à d'autres mondes.

20150827 infini2

Des couleurs pétantes pour un graphisme manga

Le Professeur Infini, avec l'aide de ses collaborateurs, va alors épauler l'armée pour contenir les aliens tout en profitant de ces événements pour accélérer ses recherches sur les brèches et les mondes parallèles.

Sur un fond de monde menacé par des monstres protéiformes, Marc Lataste crée un univers de science-fiction où se mêlent super-héros et scientifique chevronné à l'allure enfantine : un mélange des genres entre influences comics et manga.

Le dessin est minimaliste voir naïf et les couleurs clinquantes semblent s'adresser préférentiellement au public jeunesse. Cependant, le scénario est suffisamment riche pour intéresser les adultes qui prendront plaisir à suivre les pérégrinations du professeur à la mèche rebelle et de ses acolytes, étranges personnages, de l'assistante caractérielle Miss Ward à l'improbable guerrier Olrik.

20150827 infini3

Le professeur et ses quatre « fantastiques »

Si l'intrigue est globalement bien ficelée - les actions s’enchaînent rapidement de suspens en rebondissements - il y a cependant un côté un peu « fouillis » dans la description de l'équipe de choc du professeur. Les personnages secondaires sont traités de manière succincte provoquant des questionnements chez le lecteur : d'où sortent ces drôles de super-héros ? Comment se sont-ils retrouvés dans l'équipe du professeur ? Autant de questions qui trouveront peut-être leurs réponses dans la suite de la bande dessinée.

Si l'on peut se perdre par moment dans les intrigues dans l'intrigue, ce premier volet réussit à nous garder en haleine tout au long du récit. Pari réussi donc pour Marc Lataste qui nous entraîne avec lui dans son univers parallèle.

N.B. : vous pourrez gagner la bande dessinée Professeur Infini en participant à notre prochain jeu concours !

20150827 infini4Professeur Infini
Marc Lataste
Editions Gallimard
96 pages / 16 €