La Déconfiture, nouvelle bande dessinée de Pascal Rabaté nous plonge en juin 1940 sur les routes de France pendant la débâcle. Avec un regard sensible et décalé, l'auteur nous fait revivre une période noire de l'histoire de France.

Alors que l'armée allemande progresse sur tous les fronts et se rapproche dangereusement de Paris, l'armée française débordée, croise sur la route l'exode des populations civils : c'est le chaos, la déroute. C'est dans ce contexte, qu'Amédée Videgrain, soldat du 11ème régiment est chargé de veiller les cadavres de ses camarades en attendant la croix rouge. Le réservoir de sa moto percé, Amédée ne parvient plus à rejoindre son régiment. Commence alors un voyage à pied sur les routes de campagne d'une France meurtrie, dans laquelle les hommes tentent malgré tout de faire face.

Premier tome d'un diptyque, La Déconfiture est le nouveau récit de Pascal Rabaté, dessinateur et scénariste prolifique ayant remporté de nombreux prix avec son chef-d’œuvre Ibicus au début des années deux-mille.  L'auteur qui réalise également des films pour le cinéma nous livre ici le récit d'une époque « en résonance avec la nôtre ». Une période de l'histoire de France dans laquelle l'avenir semble sombre et incertain, où la population est en perte de repères.

Dans un style sobre en noir et blanc, nous suivons Amédée sur les routes de France, bientôt rejoint par André, un autre soldat ayant perdu son régiment. Traversant des villages désertés, des maisons abandonnées et croisant d'autres soldats et citoyens résignés par la défaite à venir, ils sont « nos » témoins de la débâcle.

20160929 ladeconfiture2

Tout cela peut paraître bien sombre, mais il n'en ait rien. À l'adversité de la situation Pascal Rabaté répond par un ton personnel, faussement détaché, plein de compassion. Avec un dessin épuré et de très beaux jeux de lumières, il met en scène une narration fluide et des dialogues croustillants « à la Audiard » qui permettent  de rompre avec la gravité de la situation. Ces hommes qui passent leur temps à enterrer les morts au lieu de faucher les blés essayent tant bien que mal de rester dignes. C'est l'art de la débrouille, la camaraderie, l'humour et la solidarité qui prévalent et qui permettent de tenir.

Avec ce récit réaliste et décalé, Pascal Rabaté revient avec sensibilité sur cet épisode chaotique de la seconde guerre mondiale et rend un bel hommage aux hommes qui l'ont vécu. En s'intéressant plus aux hommes et leur comportements qu'au contexte militaire, il nous révèle une œuvre personnelle vivante et humaniste. On attend la suite avec impatience !

 

20161003 couvertureLa Déconfiture (Première partie)
Récit et dessin de Pascal Rabaté
Édition Futuropolis
96 pages
19,00€

 

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Culture Bande dessinée Retour sur une débâcle