Dans Un million d'éléphants, Vanyda et Jean-Luc Cornette racontent les 80 ans de troubles qu'a vécu le Laos à travers le destin d'une famille. De la colonisation à nos jours, l'Histoire à échelle humaine.

Jusqu'à l'arrivée du communisme en 1975, le Laos était aussi appelé "le royaume du million d'éléphants et du parasol blanc". Très ancrée dans ses traditions et dans des croyances animistes, cette civilisation partageait sa culture avec la péninsule indochinoise qui fut le théâtre de guerres violentes impliquant l'Europe, les États-Unis et les peuples locaux. Un million d'éléphants raconte l'histoire du Laos de ces temps troublés jusqu'à nos jours, et des événements qui ont changé ce pays.

Quatre-vingt ans mouvementés

Un million d'éléphants est une succession de tranches de vie de la famille et descendance de Souradeth, un Laotien typique de 1935, dans la région de Ban Na, chassant le tigre et récitant des formules magiques pour se protéger. Ce qui ne fonctionnera pas : suite à un accident qui lui coûtera éventuellement la vie, Souradeth, alors sur son lit de mort, confie à son fils Virasay la mission de protéger sa famille. Le destin de cette famille devient donc le fil rouge de cette histoire.

inter1

Le scénario de Un million d'éléphants présente de longues ellipses de plusieurs années entre les différentes scènes. L'effet recherché : suivre cette famille entraînée par les événements comme le Laos est tiraillé de tous côtés par les différentes puissances qui l'entoure. Pour évoquer les premières guerres indochinoises, le lecteur est invité à suivre Virasay quand il entre dans l'armée et rejoint les Français qui "aident" les Laotiens à repousser les Viêt-Mihns. Plus tard, en 1965, on peut voir ses enfants en transit entre Vientiane et Luang Prabang, alors même que le napalm est déversé sur les rizières du Vietnam voisin, et ainsi de suite jusqu'à nos jours.

"Sweet home Luang Prabang"

Jean-Luc Cornette et Vanyda préfèrent donner un point de vue intimiste des conséquences des conflits armés sur la vie des différents héros. Et ce jusqu'à la présentation d'une jeune fille d'origine laotienne née en France avec un certain goût pour le dessin, qui n'est pas sans rappeler Vanyda.

Pour récolter le matériel nécessaire à ce livre, les deux co-auteurs ont puisé dans l'histoire personnelle de Vanyda, enfant de la diaspora laotienne. Pour mettre du réel dans la fiction, Jean-Luc Cornette et Vanyda sont partis au Laos afin de voir de leurs propres yeux les lieux où se déroule le récit. Jean-Luc Cornette, à l'écriture, a endossé un rôle de reporter et a recueilli sur place les vécus et personnalités de plusieurs Laotiens, afin que l'anecdotique devienne révélateur. Vanyda, quant à elle, s'est inspiré des décors locaux, ce qui se voit dans sa représentation détaillée des paysages. Les personnages, quant à eux, sont dessinés dans un style très personnel mêlant BD franco-belge et manga, typique de l'auteure de Celle que … et de Un petit goût de noisette.

inter2

Sans être une biographie des familles et proches de Vanyda, Un million d'éléphants est comme un conte au long court, une histoire intime de la diaspora indochinoise où il n'y a de héros qu'une famille balayée par les événements.

 

couve million elephants web


Un Million d'Éléphants

Vanyda & Jean-Luc Cornette
Éditions Futuropolis
160 pages
23 €

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Culture Bande dessinée Laos Story