Outre la présentation de collections permanentes d’exception, le musée de Grenoble organise deux expositions temporaires. Cette année, les œuvres de Kandinsky et de Fantin-Latour seront l’honneur.

Annoncé dans le fascicule de présentation de la saison aux couleurs de Bleu de ciel de Kandinsky, le programme de la saison s’annonce remplie d’animations et de rencontres passionnantes : l’exposition Hors les murs investit la Bibliothèque de l’Abbaye, une pléiade de visites et d’ateliers tous publics pour le mois de l’accessibilité, la nocturne des étudiants, des activités pédagogiques pour les plus jeunes, des visites avec le Centre Théologique de Meylan…

« Kandinsky, la période parisienne »

Fruit du partenariat avec le Centre Pompidou et de grandes institutions internationales, le Musée de Grenoble proposera, du 29 octobre au 29 janvier 2017, de parcourir chronologiquement la période synthèse de Vassily Kandinsky (1933-1944) du fondateur russe de l’art abstrait (1866-1934) soit près de 70 œuvres.

Pendant les deux dernières années de sa vie, il a dévoilé sa vie intérieure, ses échappatoires et sa foi en l’avenir. Avec son travail sur les couleurs, il a cherché à contrer l’obscurantisme de la montée du nazisme. Il a cassé les codes de son époque avec des formes inédites et colorées aux contours souples. En fait, il a proposé sa nouvelle vision du monde en s’inspirant de l’univers des cellules et de l’embryologie.

Habité de créatures fantastiques biomorphes libres de toutes contraintes géométriques, son imaginaire ne devrait pas manquer de séduire un jeune public. D’ailleurs, le musée mettra à leur disposition des livrets de parcours découverte et un atelier de création en trois dimensions librement adapté de l’un de ses tableaux. Une expérience captivante pleine de créativité dont les réalisations feront, elles aussi, partie de l’exposition.20160930 Capucines

« Henri Fantin-Latour, à fleur de peau »

Du 18 mars au 18 juin 2017, l’exposition chrono-thématique sur le peintre grenoblois (1836-1904) prendra le relais de celle du Musée du Luxembourg à Paris. Une belle reconnaissance du talent de cet artiste qui, malgré plus de huit cents œuvres, reste encore largement méconnu. En effet, ses tableaux étaient principalement vendus à des amateurs américains et anglais.

Portraitiste, il disparaît derrière ses modèles. Pourtant, il a rénové ce genre avec de grands tableaux-manifestes dans lesquels il a mis en scène plusieurs personnages importants de sa connaissance (Un coin de table, 1872, Paris, musée d'Orsay). Observateur, il a réalisé de superbes natures mortes et de somptueux « portraits de fleurs », exceptionnels par le rendu de la composition des bouquets. Puis, passionné de musique et captivé par la mythologie, il a travaillé la beauté du corps féminin en laissant finalement les visages … dans l’ombre.

Le musée de Grenoble va présenter le fonds important des œuvres de Fantin-Latour légué par sa femme à sa mort. Choisir entre les tableaux, les dessins préparatoires, les lithographies, plus de 1 300 photographies sans compter les albums pour l’exposition ne sera pas facile !


En attendant l’ouverture de la saison le 29 octobre prochain avec la période parisienne de Kandinsky, les passionnés d’art, les amateurs et les simples curieux, peuvent, dès à présent, profiter chaque week-end de visites guidées. Ils pourront apprécier les neuf cents œuvres des collections permanentes dont une partie consultable en ligne.


Musée de Grenoble
5, place de Lavalette, Grenoble

Tous les jours sauf le mardi, de 10h00 à 18h30
04 76 63 44 44 

Facebook
Twitter

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Culture Expositions Une saison évènement au musée de Grenoble