Devant la vastitude (si si...) de l'offre logicielle pour PC, Le Bon Plan vous propose un petit guide pratique pour découvrir quelques perles du logiciel gratuit.

Logiciel libre, open source, ces appellations ne signifient pas forcément logiciel gratuit. Pour une description précise de ces appellations, nous vous invitons à vous référer à un excellent article sur le site Framasoft : Définition du logiciel libre ou à celui de Wikipédia. Tout au long de cet article, nous vous proposons de découvrir quelques perles du logiciel gratuit, open source, libre ou  « gratuiciel ». Certains sont très connus, d'autres moins, mais tous ces logiciels ont pour point commun de ne pas avoir à rougir face à l'offre payante. 

Les suites

Pour les besoins courants et pour simplifier la vie des utilisateurs, plusieurs sites ont créé des suites complètes de logiciels gratuits régulièrement mis à jour. Nous en citerons 4 parmi les plus connus, mais il en exite d'autres :

 Langue du siteLangue des applicationsPlateformesInterfaceMises à jour
LiberKey Français Multi Windows Propriétaire Régulières
Framakey Français Multi Windows / Linux Open Source Rares
PortableApps Anglais Multi Windows Open Source Fréquentes
PenDriveApps Anglais Multi Windows Aucune Rares

La spécificité de ces sites est qu'ils proposent des suites très complètes de logiciels dits  « portables » (le terme « transportable » serait plus approprié), c'est à dire qui ne nécessitent pas d'installation et ne modifient rien sur votre système. L'application est copiée dans un dossier et rien d'autre ne pollue votre ordinateur ou votre support amovible. Chacun propose sa solution (généralement un menu permettant de gérer et lancer les applications) pour embarquer la suite sur une clé USB et la transporter partout avec soit. L'avantage est énorme pour les personnes à forte mobilité :  si vous avez beaucoup de boites mail à gérer de différents endroits, avoir Thunderbird sur votre clé que vous pouvez connecter à n'importe quel PC sous Windows simplifie considérablement la vie.   

20140331 liberkeyAvec Liberkey ou Framakey, vous disposez d'un menu complet pour lancer, installer, désinstaller des applications. Mais cela va bien au-delà, puisque certaines solutions intègrent des outils avancés comme la définition de raccourcis qui vont prendre le dessus sur le système : lorsque vous "démarrez" votre clé usb (puisque l'autorun n'existe plus depuis Windows 7, il faut lancer le menu sur la clé), un gestionnaire en tâche de fond redéfinit temporairement les raccourcis système vers les applications de votre clé. Ainsi, une fois la clé lancée, si vous double-cliquez sur un fichier .doc, c'est la version de LibreOffice installée sur votre clé qui sera lancée, même si Word est installé sur la machine. C'est utile également en nomade pour retrouver ses applications habituelles même sur des machines ou d'autres applications du même genre sont installées.   

Ces collections d'applications transportables fonctionnement selon un principe simple : toute modification effectuée par le logiciel sur votre système est surveillée par un gestionnaire, qui nettoie ensuite le système de manière transparente lorsque vous quitter l'application. Nous avons utilisé ces 4 solutions et plusieurs autres, mais si vous recherchez la solution la plus simple et pratique, la LiberKey est probablement la plus indiquée. Vous pourrez facilement installer et gérer des centaines d'applications sur votre clé USB, depuis le menu très bien fait de Liberkey (image de gauche).  

Le seul inconvénient de ces solutions, c'est justement la clé USB... Si celle-ci n'est pas assez véloce, certaines applications seront lentes à l'utilisation. Pour profiter pleinement du système sans ralentissement, il faut privilégier les clés USB3 les plus véloces (toutes ne sont pas équivalentes à ce niveau !). Il faut bien penser qu'en USB2, la lenteur et le manque de réactivité de certaines applications est pénible. Mais cela ne concerne pas toutes les applications et rien n'empêche de tester sur une petite clé USB2 pour juger de l'utilité du concept, puis de passer à la vitesse supérieure si on est convaincu.

 

 

Les applications incontournables

Voici une liste d'applications gratuites incontournables, classée par thémes et forcement non exhaustive. Ces applications sont presque toutes disponibles via les 4 solutions transportables évoquées précédement, mais également en téléchargement standard depuis le site de l'application même. NB : Plusieurs des liens proposés ici ménent vers un site en Anglais, mais les logiciels intégrent plusieurs langues dont le Français, qui se selectionne automatiquement dans la majorité des cas si votre système est Français.

Bureautique :

LibreOffice, la suite bureautique incontournable et largement adoptée dans le monde. C'est un sérieux concurrent à la suite Office de Microsoft, même si son approche légèrement différente peut dérouter ceux et celles qui sont imprégnés des concepts instaurés par Microsoft. Elle utilise par défaut le format ouvert et gratuit OpenDocument (.ODT), devenu un standard mondial et supporté en natif depuis Windows 7 (via l'application 'Wordpad'). La suite intègre plusieurs applications dédiées au traitement de texte, au calcul ou à la création de présentations, à l'instar de la suite de Microsoft. Elle est présente en version  « portable » dans toutes les solutions mentionnées au début de l'article.    

Et OpenOffice ? LibreOffice est la véritable suite du projet OpenOffice (né de la suite populaire des années 90 StarOffice), alors qu'OpenOffice est depuis 2010 développé par une toute autre équipe sous l'égide de la fondation Apache. Les licences et conditions d'utilisation ne sont pas les mêmes et les suites ont forcement pris des orientations différentes. La véritable version gratuite et open source reste LibreOffice.    

Il en existe d'autres, mais certaines pourtant prometteuses comme AbiWord sont à l'abandon et d'autres n'ont pas encore la maturité suffisante.

P.A.O  (Publication) :

Scribus. Incontournable dans sa catégorie, c'est une alternative très agréable à Publisher ou InDesign, suffisante pour mener à bien de nombreux projets.

Dessin, retouche :

20140331 rawtherapeeLà, l'offre est importante. Citons le très connu GIMP, alternative libre à Photoshop, ou plus accessible Paint.NET. Si vous avez un appareil photo numérique, que vous traitez les images RAW (images brutes de capteur en qualité maximale), RawTherapee, qui s'inspire de l'interface de LightRoom, est un excellent logiciel.

RawTherapee, présenté comme une alternative libre à des logiciels comme LightRoom ou Corel AfterShot, est avant tout destiné à traiter des flux d'images RAW pour les photographes. Son interface rappelle celle de LightRoom, mais ce sont des produits très différents.

 

 

 

Internet :

Pour gérer vos mails, les organiser, les trier automatiquement, Thunderbird a considérablement évolué depuis sa fusion avec Eudora et est devenu une référence. Eudora était l'un des clients mail les plus évolués qui soit jusqu'au milieu des années 2000. Il fut malheureusement abandonné par Qualcomm qui a changé d'activité. Son code source a été confié à la fondation Mozilla, qui s'en est servi pour perfectionner Thunderbird et le rendre plus compatibles avec des usages professionnels.

En ce qui concerne les navigateurs, l'offre est énorme. En plus des très connus Firefox, Chrome ou Opera (qui n'est maintenant qu'une variante de Chrome), il existe de très nombreux autres navigateurs qui peuvent être installés sur une clé USB. Citons par exemple Chromium, la version open source originale dont se sert Google pour faire son navigateur propriétaire Chrome, ou encore Maxthon, navigateur « Cloud » Chinois très intéressant qui a repris certains concepts qui faisaient d'Opera (jusqu'à la version 14) un navigateur très avancé. Opera fut en effet le premier à introduire et populariser des concepts comme l'accessibilité (mouvements de souris, commandes vocales, etc), les onglets, la recherche automatique depuis la barre d'adresse ou les raccourcis vers des sites (par ex, il suffisait de taper y pomme pour chercher "pomme" via yahoo), bien des années avant que les autres navigateurs n'intégrent ces fonctionnalités.       

Pour les transferts via le protocole FTP, testez WinSCP, moins connu mais plus sûr que FileZilla, il gère des protocoles sécurisés avancés et vous encourage à ne PAS sauvegarder vos mots de passe sur votre machine, ce qui est une excellente pratique de base lorsqu'on se soucie de la sécurité.


Création de sites Internet :

Ici, l'offre est abondante surtout pour les developpeurs, il existe très peu de logiciels gratuits permettant de créer son site Internet visuellement sans connaissances particulières, à l'instar de ce que propose Dreamweaver. Si vous avez besoin de créer un site simple en HTML sans connaissances particulières, Kompozer reste une excellente solution. Il n'est plus développé depuis longtemps (la dernière version stable date de 2007 !) et est donc totalement dépassé par rapport aux standard modernes du Web (HTML5) mais il peut encore rendre de nombreux services !

Google a sorti Google Web Designer (uniquement en Anglais pour l'instant), qui est un outil prometteur de création de sites et applications web dynamiques modernes basés sur HTML5. C'est donc un outil avancé pour créer des sites très modernes tirant parti des dernières technologies Web et qui sont impossibles à visualiser avec un vieux navigateur Internet.

Si vous voulez développer des sites web (en mode texte), l'offre est là plus qu'abondante... Aptana Studio, l'excellent RJTextEd, PSPad ou encore l'incontournable NotePad++ sont fait pour vous (pour n'en citer que quelques uns).  


Musique :

En musique, l'offre est riche également, dans tous les domaines. Pour éditer des pistes audio, leur ajouter des effets, les mixer, l'incontournable Audacity est une alternative sérieuse à l'offre payante (comme SoundForge de Sony) et s'est largement imposé.

Pour écouter de la musique, il y a beaucoup d'alternatives, mais citons l'excellent AIMP, un logiciel d'origine russe qui regorge de fonctionnalités très avancées et dépasse largement la simple application de lecture de fichiers audio. Pour identifier ses fichiers musicaux (via des "tags"), MP3Tag est parfait, rapide et est installable sur une clé USB.

Pour la création musicale, Ardour s'est incontestablement imposé ces dernières années comme une alternative sérieuse aux ténors payants du domaine, mais il reste reservé aux plateformes Linux / MacOS. Il existe bien une version Windows mais c'est un produit commercial. Ardour est un logiciel open source qui était totalement gratuit au départ mais qui exige maintenant une minuscule contribution (1$ au minimum), comme le font d'autres projets. Cela reste une très faible contribution, quand on sait qu'un logiciel commercial équivalent coute dans les 500€ en moyenne !

Pour effectuer des conversion des fichiers, l'excellent XMediaRecode intégre une librairie toute prête des paramétres optimums pour tel ou tel appareil (smartphone, balladeur, lecteur cd, etc...). Il gére non seulement l'audio mais aussi la vidéo. FormatFactory est également un excellent outil.


Vidéo :

20140331 lightworksPour lire des vidéos, tout le monde ou presque connait VLC, le lecteur multimédia multiplateformes. Pourtant, d'autres alternatives existent, avec des avantages indéniables. MPC-HC (ex MediaPlayer Classic), par exemple, est beaucoup plus rapide et léger tout en restant très riche en fonctionnalités avancées et peut de la même manière être piloté à distance via une interface internet ou un smartphone.  

Concernant l'édition et le montage vidéo, l'offre est très faible en gratuit. Il existe beaucoup de « pourriciels », ces logiciels qui font beaucoup de publicité tapageuse mais ne servent en réalité qu'a installer une multitude de programmes indésirables sur votre machine. On cite souvent VirtualDUB comme étant un outil de montage vidéo alors que c'est un outil d'édition qui permet d'appliquer des filtres, d'effectuer des conversions, de faire des assemblages et des coupes dans des fichiers vidéo. LightWorks reste une référence dans le domaine du gratuit mais il n'existe qu'en Anglais. C'est un logiciel puissant mais bien plus difficile à prendre en main qu'un produit orienté grand public. Nettement plus ardu encore, Blender permet de faire du montage vidéo et des effets (il a servi sur plusieurs productions professionnelles) mais cela reste un outil pour spécialistes, tout comme Jahshaka, un ancien projet relancé récemment.

Citons également un logiciel peu connu, MediaElch, permettant de cataloguer et tagger les fichiers vidéo. C'est un outil puissant qui peut récupérer, à partir de votre collection de films numériques (avi, wmv, mkv, ...), les jacquettes en haute définition, les infos détaillées sur le film (acteurs, réalisateur, résumé, etc...) et bien d'autres choses. Cela est très utile pour partager sa vidéothéque en réseau via un NAS par exemple, MediaElch générant des fichiers .NFO que la majorité des gestionnaires de média savent lire. 


Utilitaires :

20140331 qdir Pour organiser vos fichiers sous Windows, Free Commander et QDir sont de très puissants remplaçants pour l'Explorateur Windows.

Pour libre ou manipuler les fichiers PDF, il existe de très nombreuses applications. Citons le très léger lecteur Sumatra PDF ou encore le créateur de documents PDF, PDF Creator.
 

Pour nettoyer les fichiers temporaires qui s'amoncèlent au fil du temps sur votre machine, le très connu CCleaner fait partie des indispensables à avoir. Pour gérer les archives compressées, PeaZip connait plus de 150 formats différents !!! (dont bien sur les populaires ZIP, RAR, 7Z, TAR, …)

Pour récupérer un fichier effacé par mégarde, un disque formaté par erreur ou qui est partiellement endommagé, Recuva est très simple à utiliser, loin des logiciels spécialisés qui restent très complexes à paramétrer. Encore du même éditeur, Speccy permet de connaitre de manière détaillée les composants de votre machine, et leur état en temps réel (température du processeur, de la carte graphique, vitesse de rotation des ventilateurs, ...). 

Enfin, toute personne soucieuse de protéger ses informations sensibles devrait posséder un outil tel que KeePass Pro. C'est un gestionnaire de mots de passe très puissant. Il permet de classer et sauvegarder tous vos mots de passe dans une base de données cryptée avec les algorythmes les plus puissants du moment. Il intégre également un génerateur de mots de passe très puissant et très sûr, selon des critères que l'on peut définir. Il sait aussi automatiser le processus d'ouverture d'un site : il est capable de lancer votre navigateur, d'entrer l'adresse du site et de rentrer vos identifiants, le tout sans laisser aucune trace dans la mémoire de l'ordinateur ou sur disque.


Conclusion

Tout ceci n'est qu'un aperçu de l'offre existante, l'univers du logiciel gratuit est riche, mais il n'est pas tout rose. Dans l'open source, beaucoup de projets sont laissés à l'abandon au bout de quelques années, obligeant les utilisateurs à se tourner vers d'autres solutions. Dans le logiciel gratuit en général, la tendance qui consiste à installer conjointement des logiciels indésirables et à afficher des panneaux publicitaires à même l'application se généralise. Cela permet aux auteurs peu scrupuleux de monétiser leur logiciel « gratuit », que ce soit en analysant les habitudes de l'utilisateur via des espions logiciels, en collectant et envoyant des données sur son utilisation de l'ordinateur, ou bien en  affichant des fenêtres de publicité lorsqu'il utilise son navigateur Internet. Pour éviter cela, mieux vaut se méfier des logiciels gratuits au marketing trop tapageur et privilégier les solutions open source, qui offrent une totale transparence. Le totalement gratuit reste exceptionnel, les éditeurs de logiciels et de services Internet ne sont pas des entreprises philanthropiques. 
   

Sur le même thème

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Culture Loisirs Pratique : Les logiciels gratuits indispensables