Portrait d'un poète dont l'album éponyme est une ode à la liberté et à la simplicité. A découvrir ce Jeudi au Zicbus du Cabaret Frappé.

Issu de la joyeuse bande des « Sinsemilia » groupe de ska et reggae engagé et originaire de Grenoble, Leonid est le parfait exemple du musicien tenace et déterminé, qui a fini par fonder son propre groupe : « J'ai pris le temps et toujours préféré travailler dans l'ombre, j'aimais me cacher en fait ». On sens ce coté enfantin, pudique et peu sur de lui chez cet artiste, mais c'est ce qui le rend si attachant. Il s'est en tout cas forgé une solide expérience au sein donc de Sinsemilia, mais aussi auprès de la chanteuse Djazia Satour, et de Yoanna, autre vocaliste de talent avec qui il a collaboré quatre années.

Cependant il a fini par franchir le pas, Et de l'ombre, Leonid est passé à la lumière avec un groupe éponyme qui à vu le jour en 2010. « J'avais ce projet depuis des années mais je l'ai refoulé, toujours ce manque de confiance en moi!, mais l'alchimie a fonctionné très vite ». Cela a marché trois ans puis le quatuor est devenu duo qui après avoir bossés comme des acharnés est parvenu à ce que Leonid définit aujourd’hui comme « Une complicité de tout les instants avec Rémi (Rémi    D'aversa musicien multi instrumentiste particulièrement doué et d'une aisance déconcertante), c'est un musicien de génie et ce n 'est pas pour rien qu'on l'appelle « la pieuvre » .

Enfin, il a concrétisé son rêve de gosse en devenant chanteur et un album est venu début 2014 ou son angoisse surmontée, il a posé son regard d'enfant sur des chansons qui lui ont permis de cracher tout ce qu'il a dans le ventre : Une musique faite de bons mots('' Le rebord de la vie ''et ''La cage d'escalier'' deux perles du genre), des textes personnels, très touchants qui nous font méditer sur la vie, abordant des sujets lourds mais traités souvent de manière si légère, ironique, poétique et qui marie la modernité au vintage, le charme à la folie.
Un musicien qui ne se contente pas de faire ce qu'il aime, mais de le faire en y mettant toutes ses tripes, son courage et son honnêteté.

                                                                

Leonid
Jeudi 24 juillet
21H au Zicbus(concert gratuit)


Au programme de ce soir au Cabaret Frappé :

Nicolas Vitas (zicbus 21H gratuit)
They Call Me Rico(kiosque 19H gratuit)
St - Lo et Tricky (chapiteau 21H - 17 ou 14 euros)

Sur le même thème

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Culture Musique [Cabaret Frappé] Leonid - L'enfant roi