À travers la France, les monnaies locales complémentaires gagnent en popularité. Grenoble rejoint ce mouvement de l'économie sociale et solidaire afin de promouvoir le commerce local avec le Cairn.

À Toulouse le Sol-Violette, au Pays Basque l'Eusko, à Villeneuve-sur-Lotte l'Abeille, et bientôt à Grenoble le Cairn. Ces Monnaies Locales Complémentaires (MLC) ne sont pas concurrentes avec l'Euro, mais elles permettent de faire circuler les richesses dans un circuit court. En effet, l'utilisation du Cairn ne pourra se faire qu'au niveau local, dans un réseau de commerçants partenaires. Ils devront partager la charte de valeurs mise en place par l'association. C'est évident pour l'association initiatrice du projet, la banque qui fera le change devra elle aussi adhérer à cette charte.

charte cairn

Le Cairn permettrait donc aussi de relancer la consommation de produits locaux chez des commerçants du territoire d'usage défini. Olivier Truche et Livia Stahl, membres de l'association pour la création du Cairn, reviennent sur les bases du projet ainsi que le principe de monnaie locale.



Une MLC pour relancer

L'expérience est concluante dans plusieurs régions de France. Les monnaies locales semblent être un alternative à la spéculation et relancent un intérêt pour les marchés du territoire. Avec l'exemple de ses voisins de Chambéry et Lyon, l'association pour la création du Cairn s'est créée il y a de cela un an. Le projet a été poussé par la municipalité grenobloise ainsi que des militant associatifs et des chercheurs, professeurs et élèves en sciences économiques à l'université de Grenoble. Comme les cairns, un amas de pierre construit par les randonneurs pour baliser un chemin, "chacun apporte sa pierre" et l'initiative se construit petit à petit.


Un réel usage social et solidaire

Un usage plus social est aussi envisagé par Olivier Truche et Livia Stahl. En effet, l'utilisation de monnaie locale pourrait, par exemple, prendre la place des bons alimentaires délivrés par les CCAS. Ainsi, les précaires pourraient arrêter de consommer des produits "low cost" et avoir accès à des produits locaux parfois pas plus cher que leur contrepartie de moindre qualité.


La solidarité dans le participatif

Le projet du Cairn est une plateforme principalement participative. Si le processus de création de cette monnaie peut sembler lent, c'est parce que chaque décision la concernant, comme sa charte d'adhésion et le choix des partenaires, est votée en assemblée générale où tous sont invités à débattre et décider, qu'ils soient membres de l'association ou simples personnes intéressées.


La prochaine assemblée générale se tiendra le 22 juin dans la salle du Bois d'Artas, rue Augereau à Grenoble, proche de la Caserne de Bonne. La charte des valeurs du Cairn sera complétée et confirmée par un vote auquel tout le monde peut participer. Dans l'avenir seront aussi décidés quels types de partenaires associer au Cairn et à quelles institutions faire appel. Toutes les informations sont disponibles sur le site internet du Cairn.

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Economie/Finances Economie Le Cairn, une monnaie locale grenobloise ?