Imprimer



Si le passage au RSA est généralement considéré comme une descente aux enfers, la trajectoire d’Elisabeth inscrit en faux ce lieu trop commun : ce fut pour elle l'occasion de se réinventer !

Débarquant d’Alsace en 2018 avec sa famille dans la région voironnaise, elle se trouve prise dans un faisceau de conjonctures défavorables quelques semaines seulement après leur installation : la séparation d’avec son conjoint la laisse (ainsi que ses enfants) avec des ressources minimales ! En à peine un mois, ses droits au Revenu de Solidarité Active sont ouverts, en complément d'un emploi d’assistante commerciale à mi-temps décroché in-extremis à Voiron même. Le Parcours RSA la dirige vers la Maison de l’Emploi et sa nouvelle conseillère Mme Terrancle (voir article précédent). Cette dernière lui conseille de se rendre au Forum RSA le plus proche, et l’accompagne dans la réalisation de ses projets personnels. « Ca m’a nourri et donné la motivation pour mettre des choses en place ! », nous confie Elisabeth.

Le Forum en effet lui permet de rencontrer d’autres bénéficiaires et d’évoquer un projet qui lui tient à coeur depuis des années : l’accompagnement personnalisé. Grâce aux conseils de Claudine Damond, animatrice du groupe, ainsi que de l’écoute et la dynamique du groupe, elle ébauche des ateliers de CNV (Communication Non Violente) sur son temps libre. Parallèlement, les images produites par le Forum pour l’exposition ‘Paysages, Paysages...’ organisée par le Département lui donnent matière à introduction pour ses premiers ateliers d’écriture.

Courant 2019, elle prend le statut de travailleur indépendant afin de se ménager plus de flexibilité (son activité d’assistante commerciale lui prenant désormais 25 heures hebdomadaires). Cette nouvelle souplesse dans la gestion de son temps lui permet de continuer à développer son concept d’Accompagnement Individuel, tout en sortant du dispositif, à son grand soulagement par ailleurs : l’étiquette ‘RSA’ n’étant toujours pas perçue par la majorité comme autre chose que le stigmate de l’incapacité. Cette autonomie retrouvée lui permet d’affirmer, au regard de l’année écoulée, que les mesures encadrant le RSA furent pour elle « un beau tremplin » !

Elle produit alors un guide de développement personnel synthétisant un sujet qui la passionne depuis près de vingt ans. Il lui permet d'être un solide support à l'accompagnement qu'elle désire développer.

La survenance de la pandémie faillit à nouveau lui couper les ailes, mais à l’orée 2021, elle fait la rencontre d’Audrey Saurat, praticienne en massage ayurvédique, qui vient tout juste de créer sur Voiron un espace « bien-être » en co-working, l'Éveil d’Ody. Elle adhère donc à l’équipe bourgeonnante et entame une nouvelle étape vers la réalisation de soi : dès Avril, elle loue un local dans ses locaux et s’institue ‘Coach en Développement Personnel’. La synergie entre les sept autres actrices de ce centre du bien vivre est devenue effective lors de l’inauguration de la structure le 18 Septembre dernier : un succès déjà d’estime pour Elisabeth, qui peut se permettre d’affirmer qu’il faut « oser la vie qui nous inspire » ! 

Contact ici