Retour sur l'actualité sociale d'une semaine marqué par l'arrivée de Manuels Valls à Matignon, dont le discours énergique face aux députés ne doit pas faire oublier la réalité des défis qu'il va devoir affronter.

LOCAL

Un changement de Premier Ministre s'accompagne évidemment d'un remaniement ministériel, avec lequel certains vivent quelquefois de grandes déceptions. Ça n'aura pas été le cas de Geneviève Fioraso, dont Libération annonçait mercredi la reconduction au Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Une reconduction qui risque de ne pas faire que des heureux : la presse a largement relayé la fronde des universitaires contre l'ancienne vice-présidente de la Métro. Libération, encore une fois, mais aussi Le Monde ou le site des Inrockuptibles, qui l'estime « récalée » par la communauté universitaire.

Loin du monde universitaire, une réalité locale plus préoccupante se dessine. Lundi, le site de France 3 indiquait ainsi que le seul centre d'accueil des migrants de Grenoble pourrait fermer, une décision de la préfecture qui reste sourde selon l'article aux propositions de la mairie pour trouver une solution alternative à cette fermeture. Mais la solidarité n'est certainement pas morte en Isère : France 3, de nouveau, proposait jeudi un article relatant l'élan de solidarité de la ville et des habitants de Fontaine à l'égard des Roms victimes de l'incendie de leur camp voilà trois semaines.

RSA

Des Roms bien souvent assimilés aux Gens du voyage, les deux souffrant des mêmes stigmatisations. En témoigne cet article de France 3 Centre qui annonce que le président du Conseil général du Loiret menace de retirer le RSA à deux cents familles de Gens du voyage, les estimant trop nombreux dans sa région. Le Conseil général du Bas-Rhin sait se montrer plus créatif : le site 20 minutes raconte la mise en place d'une « Faîtes du travail » s'adressant aux personnes aux RSA et désirant célébrer le travail, et surtout leur permettre d'en trouver un, ce qui demeure l'espoir de la plupart des titulaires des minima sociaux, quoiqu'on en dise. Enfin, toujours dans le régional mais de l'autre côté d'un océan, le site Réunion 1ère relayait lundi la revalorisation du RSA pour les DOM, décrétée en mars mais applicable au premier janvier 2014. 

SOCIAL

Lundi, l'invité du matin de France Info était Louis Gallois, président de la FNARS, acteur du militantisme en faveur des plus démunis. Au cours de cet entretien, le « patron de gauche » est revenu sur l'idée de fusionner la Prime pour l'emploi et le RSA activité, et a donné d'autres pistes de travail en matière d'action sociale. Deux jours plus tard, fraîchement nommé Ministre de l'Éducation nationale, Benoît Hamon annonçait, comme le relatait le JDD, son ambition de lutter contre les inégalités sociales en rendant l'école plus égalitaire. Il n'est pas le premier à afficher pareille ambition, et malheureusement certainement pas le dernier, mais son analyse de la « double peine des plus défavorisés » fait mouche. Enfin, cette fin de semaine est marquée par le « sommet social », un « baptème du feu » pour le nouveau Premier Ministre, ainsi que ne manquent pas de le rappeler Les Échos.

EMPLOI

L'information est un peu passée inaperçue, mais lundi se voulait de l'« Equal pay day », autrement dir la journée de l'égalité salariale entre les femmes et les hommes. Le Parisien en profitait pour faire les comptes et, comme l'indique son titre, « le compte n'y est pas » ! C'est pourquoi, ainsi que l'indique L'Express, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé le lancement d'une application pour mobiles et smartphones destinée à coacher les femmes au travail pour leur donner plus de confiance en elles. Avec quelle efficacité ce genre de gadget pourra remédier à un mal profond au sein de la société française depuis plusieurs décennies, l'avenir nous le dira... Jeudi, le site Challenges se penchait sur une autre catégorie de travailleurs souvent défavorisés : les jeunes. Un sondage CSA les montre « satisfaits de leur responsabilité, moins de leur salaire et missions ». Un bilan mitigé en somme, même s'il n'est jamais bien vu de se plaindre de son travail quand tant de personnes sont sans-emploi. Le Parisien nous donne une petite lueur d'espoir, en annonçant mercredi que les entreprises prévoient d'embaucher plus en 2014, tandis que Le Figaro se demandant le même jour comment Manuel Valls veut soutenir l'emploi, et les « smicards ». Un SMIC qui n'assure pas nécessairement un confort de vie et pose même la question des travailleurs pauvres, sur laquelle Le Monde revenait lundi en posant ce chiffre cruel : un quart des SDF ont un emploi, régulier ou à temps partiel.

CHÔMAGE

Travailleurs pauvres, chômeurs pauvres... ou atypiques ! BFMTV relate ainsi comment l'ancien maire PS de Saint-Chamond dans la Loire, battu aux dernières élections, est allé s'inscrire à Pôle Emploi. Il espère que son expérience de maire lui permettra de retrouver du travail rapidement, et c'est tout le mal qu'on lui souhaite. Ne pouvant se targuer d'une expérience similaire, les jeunes ont pour leur part toujours autant de mal à trouver un emploi : La Tribune estimait mercredi qu'ils n'ont « jamais été autant touchés par le chômage », quand Le Monde estimait la veille qu'un jeune sur cinq était « condamné » à passer par la case Pôle Emploi. Une situation dont le pays a bien confiance : relayé par Le Point, un sondage indique que près de 70 % des Français estiment que la priorité est « d'inverser la courbe du chômage », bien avant la réduction des impôts. Une inversion vis-à-vis de laquelle l'exécutif a clairement choisi de faire preuve de prudence, ce qui aurait sans doute été préférable dès le début. Ainsi, le nouveau Ministre du Travail François Rebsanem le dit, des mots repris lundi par Le Figaro : « J'ai besoin de temps ! »

Le temps, qui n'est évidemment jamais le même quand on parle du temps politique ou du temps médiatique, et qui nous dira si le changement de Premier Ministre, des prévisions de croissance à la (petite) baisse ou un pacte de responsabilité couplé à un autre de « solidarité » sauront changer la donne. En attendant, que faire d'autre que s'armer de patience, et affronter une nouvelle semaine que nous vous souhaitons, naturellement, aussi bonne que possible !

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Paroles de ... Revue de toile Revue de toile #12