Cette semaine l'actualité a été marquée principalement par la confirmation de la progression quasi constante du nombre de demandeurs d'emploi. Tour d'horizon hebdomadaire proposé par Le Bon Plan dans le cadre de sa revue de toile.

Chômage

Lundi on apprenait notamment sur le site de Boursier.com ce qui allait changer pour les demandeurs d'emploi après l'agément de la nouvelle convention d'assurance chômage et ce à compter du 1er Juillet.
Parallèlement, sur Weka entre autres, on nous annonçait que la barre des 5 millions de demandeurs d'emploi vient d être dépassée en dépit des promesses du gouvernement d'inverser la courbe. Et malgré les déclarations apaisantes du ministre de l'Emploi et du dialogue social, François Rebsamen ministre de l'Emploi :" Les efforts que le gouvernement continue de déployer doivent permettre d'endiguer cette progression au second semestre 2014 ». L'optimisme n'est pas de rigueur et rien ne semble indiquer une prochaine baisse du chômage dans les mois a venir.
Dés le lendemain, RFI nous signalait qu'il ne serait plus possible pour une entreprise d'employer un salarié moins de 24 heures par semaine et ce, malgré les réticences du patronat qui craint que cette mesure soit un frein a l'embauche.
De son coté, Metronews rapportait les moyens mis en œuvre pour l'emploi des personnes handicapées par le biais de trois exemples d'initiatives (Télétravail, Gema Handicap et Disneyland), qui se doivent d’être saluées.

RSA

A signaler ce mardi,un  petit article de Mediapart simplement intitulé : « De combien est le RSA ? » qui peut s’avérer utile pour toutes celles et ceux, et ils sont de plus en plus nombreux,  qui sont susceptibles de bénéficier de cette allocation sans souvent connaître ce à quoi ils ont droit.

20minutes met quant à lui l'accent sur les conclusions de l'étude que vient de réaliser l'ODAS (Observatoire National De l'Action Sociale décentralisée) : il en résulte, en effet, que la charge des départements dans le financement du RSA a augmenté de 4,6% en 2013 et que cette évolution est jugée de plus en plus préoccupante par ces mêmes départements, le concours de l'état diminuant année après année (la couverture de cette allocation par le gouvernement étant passée de 92 à 71% en dix ans).

Emploi

Un bilan assez complet nous est présenté par 20minutes sur tout ce qui va changer à compter du 1er Juillet si vous êtes demandeurs d'emploi suite a l'entrée en vigueur de la nouvelle convention d'assurance-chômage : que vous soyez intermittent, en perte récente d'emploi, que vous ayez plus de 65ans, en temps partiel ou au chômage depuis une longue période, cet article résume ce à quoi vous pourrez avoir droit en fonction de votre situation.
Le Figaro quant à lui, et avec un brin d'ironie, commente  la conclusion d'une étude publiée ce mercredi par France Stratégie et le ministère du Travail : « La situation de l'emploi pourrait s'améliorer... d'ici 2022 ». Selon cette étude prés de 800.000 postes seront a pourvoir chaque année à cet horizon, essentiellement grâce au départ progressif des baby-boomers ce qui permettra  de ramener le taux de chômage à 8% en 2022, contre 10,1% aujourd'hui... On se permettra de douter néanmoins de ces conclusions pour le moins hasardeuses tant on sait que l'avenir nous réserve son lot de surprises,le plus souvent mauvaises...
Toujours dans le Figaro, sont publiées les propositions de l' Institut Montaigne pour endiguer le chômage et celles -ci  ne font pas dans le détail :  gel  du SMIC pendant plusieurs années, création d'un «  SMIC jeunes » à 80% du salaire minimum, retour du travail à 40heures sans que cette hausse ne sois comptabilisée en heures supplémentaires, durée de travail également relevée dans la fonction publique et enfin donner aux employeurs la possibilité de recruter des salariés en CDD longs (jusqu'à 3 ans)...On imagine sans difficulté le « succès » de ces mesures si elles étaient appliquées.
Enfin, vendredi, notamment dans Le Parisien, les prévisions du FMI concernant la croissance et le chômage ne s'annoncent pas sous les meilleurs auspices, confirmant les prévisions de l'Insee et infirmant celles du gouvernement qui, il faut bien le dire, a pris l'habitude d’être plus optimiste que tout le monde.

Social

Suite aux rumeurs allant grandissantes selon laquelle l'état allait demander aux 29 millions de clients d'EDF une augmentation de trente euros, Ségolène Royal est montée au créneau, notamment dans le JDD, pour immédiatement démentir et ce, de façon « catégorique » cette information.

Une information qui galope et que Le Bon Plan suivra à la trace chaque semaine, que nous vous souhaitons la plus agréable possible tout en vous donnant d'ores et deja rendez-vous pour sa prochaine revue de toile hebdomadaire.

Sur le même thème

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Paroles de ... Revue de toile Revue de toile #19