Imprimer



L'été s'est installé et avec lui la valse des faits-divers, aussi tragiques que peu intéressants d'un point de vue sociétal. Reste l'actualité sociale dont nous vous proposons, période creuse ou pas, un petit tour d'horizon.

LOGEMENT

Mercredi, Le Monde relayait les aménagements apportés à la loi Duflot (ou ALUR) par le Parlement, un « détricotage » selon le site du quotidien. Motivé peut-être par un autre constat proposé la veille à ses lecteurs : les jeunes ménages sont de moins en moins nombreux, mettant en relief les difficultés d'accès à la propriété. Mais au-delà même de la question de la propriété se pose celle du logement tout court, y-compris pour les salariés. Le Figaro explique ainsi que des entreprises cherchent des solutions afin de pouvoir héberger elles-mêmes leurs employés. Un retour à la figure du patronat paternel du dix-neuvième siècle ?

ÉCONOMIE

Pierre Gattaz a – de nouveau – fait sensation cette semaine en contestant avec virulence l'optimisme affiché de François Hollande durant son entretien du 14 juillet avec des journalistes, jugeant l'état de l'économie « catastrophique » ainsi que l'écrivait, entre autres, le site Capital. Le retour de flamme ne s'est pas fait attendre : dès le lendemain, Le Monde citait le Président qui estime que le patron des patrons à un « problème de langage » et le site de L'Expansion, pour sa part, revenait sur les « quatre erreurs du bon docteur Gattaz ». Un autre entrepreneur ne ménageait pas ses propos cette semaine : le site de la radio RTL citait ainsi Guillaume Poitrinal qui estime que la France est un « enfer administratif » pour les entreprises. Il n'a certainement pas tort, mais on pourrait lui faire remarquer que cet enfer concerne tout autant le simple citoyen inscrit à Pôle Emploi... Pour conclure le chapitre économique sur une note peu joyeuse, c'est encore le site Capital qui nous expliquait jeudi que la France était, selon leur interprétation des indicateurs FMI, le seul pays dont l'économie recule. 

SOCIAL

La question des soins médicaux reste évidemment une préoccupation sociale majeure dans notre pays. Le Figaro nous apprenait mercredi que les soins demeurent plus chers à l'hôpital qu'en clinique privée. Mais le quotidien relativise son propre propos en rappelant que la nature même des soins prodigués selon ces établissements explique les disparités de coût. La question du droit des étrangers étaient également présente dans l'actualité cette semaine, à travers le projet de loi sur l'asile et l'immigration que mentionnait notamment le site 20 minutes. Enfin, Libération nous apprenait que l'allocation de rentrée scolaire sera versée aux parents d'élève le 19 août. 

LOCAL

En matière d'actualité locale, le site de France 3 s'étonnait mercredi que l'association écologiste Robin des Bois conteste la décision du préfet de l'Isère Richard Samuel de refuser de traiter les déchets australiens. Les écologistes sont peut-être plus pragmatiques et moins dogmatiques que d'aucuns ont tendance à le penser. 20 Minutes, de son côté, évoquait la situation des demandeurs d'asile qui vivent dans des « squats » ou des « camps de fortune », qui tendent de plus en plus à ressembler à des bidonvilles, aux abords de Grenoble,

CHÔMAGE / EMPLOI

Même en période de vacances, les chiffres du chômage continuent à intéresser les médias. L'Express mentionnait ainsi le « dernier bulletin » statistique avant le départ à la plage ou ailleurs des membres du gouvernement. Espérons que ces chiffres seront meilleurs que ceux qui concernent le seul département de la Réunion, dont le site Réunion 1ère nous apprend que son chômage augmente tandis qu'on y observe une baisse du pouvoir d'achat. En tout cas, le site Challenges pose clairement la question en se demandant s'il faut s'attendre à une hausse du chômage, sans afficher en guise de réponse un optimisme débordant.  

En terme d'emploi, la solution préconisée par le milliardaire Carlos Slim ne manquera pas de faire grincer des dents. Le site Challenges nous apprend en effet que le « magnat des telecoms mexicains » prône la semaine de trois jours. Il ne s'est cependant pas totalement converti au plus abominable des gauchismes, l'article précisant qu'il envisagerait alors des journées de travail de 11 heures, et des départs en retraite à l'âge de « 70 ou 75 ans ». Plus proche de nous, plus ancré dans la réalité aussi, le site d'Europe 1 racontait à ses lecteurs mardi comment des employés du groupe Auchan ont été durement sanctionnés pour avoir regardé le match France-Allemagne durant les heures de travail. Le conflit entre direction et syndicat est en route...

Un conflit qui ne sera probablement pas le seul tandis que la rentrée sociale de septembre avance à grand pas. Le Bon Plan, après quelques semaines d'interruption de sa revue de toile, ne manquera alors pas de vous signifier les faits et les articles les plus marquants de cette actualité, mais vous souhaite pour le moment et sans anticiper un été le plus agréable possible.