Cette semaine tombaient des nouvelles inattendues et plus ou moins réjouisantes : la proposition Hollande pour le logement et la proposition pour l'emploi du MEDEF notamment. Dans le domaine social, de nouvelles études et analyses pouvaient aussi nourrir l'inquiétude. Tour d'horizon.

Logement

Dans le domaine du logement, on pouvait apprendre, lundi, sur BFMTV, la mise en œuvre du plafonnement des honoraires immobilers. C'est la fin de facturations astronomiques, qui seront dorénavant limitées au mètre carré. Sans aucun doute une bonne nouvelle. On apprenaît également, mardi, par exemple sur Les Echos.fr, la proposition Hollande sur les logements intérimaires. Il s'agit de débloquer 1,9 milliard d'euros pour construire 20 000 logements, en cinq ans, dans les zones tendues. Une mesure brillament analysée dans Le Monde Immobilier de mardi, qui expose de manière fort intéressante l'ensemble de la problématique du logement. Toujours au niveau des analyses, Ouest-France proposait une réflexion intéressante sur les logements sociaux.


Pauvreté

Concernant la pauvreté, on apprenait dans Midi Libre que le Secours Populaire enregistrait une hausse de 15 % des familles prises en charge dans le Gard, signe d'une augmentation importante de la pauvreté dans ce département. Plus loin de nous, on appréciait l'initiative sympathique d'un chef d'orchestre sud-américain, rapportée par le Huffington Post, qui intègre les enfants les plus démunis dans des formations musicales, avec un succès spectaculaire: 400 000 enfants vénézueliens jouent aujourd'hui Beethoven, et 40 pays ont suivi l'initiative. Et toujours sur le continent américain, on apprenait encore, dans le Nouvel Obs, en millieu de semaine, que la pauvreté a reculé aux Etats-Unis pour la première fois depuis sept ans. Environ 15 % des américains restent cependant encore pauvres.

 

RSA

Trouver coûte que coûte un emploi, quitte à changer de personnalité : sans doute choquant, voir dangereux, et pourtant bien réel, puisque l'on apprenait sur France Bleu en début de semaine une expérimentation à Héricourt (Haute-Saône) de « coaching » qui vise à cibler dans la personnalité les freins à l'emploi. Sans doute excessif, même si il est vrai que la zone d'Héricourt a connu une hausse de 26 % des bénéficiaires du RSA. On trouvait aussi sur la toile cette semaine différents témoignages d'allocataires, comme dans La Nouvelle République ou Mediapart. Certains sites parlaient également des fraudes, comme Dijon agglo qui faisait état d'une escroquerie au RSA de 4000 euros, ou 20 Minutes.fr qui faisait le point sur les chiffres de la fraude et leur évolution.


Chômage/emploi

La nouvelle stupéfiante, qui tombait en début de semaine, était la proposition du MEDEF de supprimer des jours feriés pour agir dans le domaine de l'emploi. L'Express rapportait que selon eux  supprimer deux jours féries pourrait créer 100 000 postes. Tout de même choquant, même si le MEDEF soulignait qu'il s'agit là « d'éléments de travail ». Le Parisien commentait également de manière intéressante la question, tandis que le Nouvel Obs précisait l'autre grande idée du MEDEF : abaisser le SMIC. Mais le problème de l'emploi est aussi celui des seniors : La Depèche.fr se penchait sur la question et détaillait les mesures que Pôle-Emploi entend mettre en œuvre pour y faire face. Enfin, d'autres études et analyses sur les questions de précarité pouvaient susciter l'intérêt : Le Monde analysait une durée croissante de la situation précaire des personnes touchées, tandis que Challenges proposait de comprendre pourquoi les emplois précaires ont explosés en 30 ans. Europe 1, eux, tentaient de comprendre pourquoi il y a toujours plus de CDD. Face à tous ces problèmes, on pouvait apprendre dans Sud-Ouest les analyses du nouveau ministre de l'Économie Emmanuel Macron sur la situation de la france dans le domaine de l'emploi. Espérons qu'elles soient vraiment pertinentes...

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Paroles de ... Revue de toile Revue de toile #26