Titres de l'actualité de la semaine : Ebola en Afrique et le retour de Nicolas Sarkozy qui n'en finit pas. Et le social, toujours, qui sera l'un des enjeux de la campagne 2017 dont tout le monde semble penser qu'elle est déjà là.

LOGEMENT

Mercredi entrait en vigueur la loi permettant les actions de groupe en justice, et c'est sans surprise l'UFC-Que Choisir qui ouvre le bal en attaquant Foncia au nom de locataires s'étant vus facturer les frais d'expédition de leurs quittances ou relances de loyer, ce qui est illicite ainsi que le rappelle l'article du Figaro consacré à la question. Mais c'es encore et toujours la construction de logements neufs qui fait les gros titres médiatiques, avec notamment cet article des Échos qui évoque « une nouvelle étape clé » dans ce domaine, évidemment financée par les deniers publics.

SOCIAL

Mercredi, le site TerraEco surprenait en nous apprenant que Wall Street a pris le parti de dénoncer les inégalités, au motif que celle-ci nuit à la croissance. Voilà qui réjouira ceux qui n'ont même plus les moyens d'ouvrir un compte en banque, de même que l'annonce de la création d'un compte à trois euros, comme l'indique Le Monde. Trois euros ce n'est pas grand chose, mais quand on annonce, comme le fait Le Parisien, une hausse du prix du timbre de dix centimes, cela peut finir par compter. Libération, de son côté, consacrait dans la semaine un article aux situations dramatiques des familles SDF. Mais pour ceux qui ont un domicile, les complications sont toujours au rendez-vous, comme l'évoque Le Figaro en traitant de la situation alarmante de la précarité énergétique en France, où un habitant sur cinq n'arrive plus à payer ses factures. Autre aspect de la précarité : l'accès à la santé. Mardi, le site Aufeminin revenait ainsi sur la « situation préoccupante » des femmes précaires enceintes. Et après l'accouchement ? Face à la situation économique, le gouvernement envisage – en arguant de l'égalité entre les sexes – de réduire le congé maternité qui passerait de trois ans à dix-huit mois, ainsi que le relaye BFMTV. Et Le Nouvel Observateur, de son côté, revient sur l'« enfance en souffrance » et les manquements de l'aide sociale à l'enfance, dénoncée dans un ouvrage et un documentaire sur France 5.

RSA

Deux articles à relever concernant le RSA dans l'actualité de la semaine. Celui de La Tribune en premier, qui donne la parole à un économiste de l'OFCE jugeant que la fusion entre RSA et Prime pour l'emploi, célébré par tous comme une mesure d'avenir, est « une opération à hauts risques ». Celui des Échos en deuxième, qui évoque la création d'un « RSA entrepreneuriat » pour accompagner les jeunes sans domicile dans la création de leur propre entreprise. Vaste programme s'il en est.

LOCAL

Le Dauphiné Libéré
relayait jeudi la parole d'Élisa Martin qui annonçait, enfin diront certains, la suppression des caméras de sécurité « inutiles ». Restera à savoir comment définir l'utilité d'un caméra de sécurité. L'annonce était faite durant une conférence de presse marquant les six premiers mois de la nouvelle municipalité écologiste, l'occasion également pour France Info de dresser son bilan du « laboratoire » grenoblois.

CHÔMAGE / EMPLOI

Nouvelle convention, nouvelles dispositions... 20 Minutes prenait soin lundi d'annoncer aux demandeurs d'emploi ce qui allait changer pour eux, tandis que Le Monde proposait mercredi un « mode d'emploi » des fameux droits rechargeables, point phare de la nouvelle convention chômage. Les intermittents, de leur côté, n'ont pas encore l'intention de déposer les armes et descendaient de nouveau dans la rue, ainsi que l'expliquait une fois encore Le Monde. De son côté, Le Figaro annonçait un « possible nouveau bug » à Pôle Emploi, ce qui ne surprendra que moyennement les habitués du site Internet de l'agence pour l'emploi. En terme de chômage, un rapport de l'APEC, ici mentionné par Challenges, indique que les jeunes diplômés ont de plus en plus de mal à trouver un premier emploi. Un fait qui s'avère de plus en plus préoccupant années après années, même si le rapport en question n'est pas porteur que de mauvaises nouvelles. Ainsi, un jeune cadre Bac + 5 décroche en général un salaire annuel de 28.700 euros, nous dit La Tribune. Tout le monde n'est donc pas nécessairement à plaindre, à condition de savoir opter pour les filières les plus professionnalisantes, et avoir l'opportunité de mener de longues études. L'armée étant un secteur qui recrute, signalons enfin que la Cour européenne de Droits de l'Homme vient de juger que la France, c'est Europe 1 qui nous l'apprend, n'a pas le droit d'interdire aux militaires de se syndiquer. Une révolution à venir au sein de la Grande Muette ?

En attendant de voir les conséquences d'une telle décision, et les suites de la nouvelle convention chômage autant que des chiffres calamiteux annoncés en prévision par l'Unedic, Le Bon Plan ne manquera pas de vous dresser un nouvel état des lieux de l'actualité sociale dans sa prochaine revue de toile, au terme d'une semaine que nous vous souhaitons la plus agréable possible.

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Paroles de ... Revue de toile Revue de toile #28