Imprimer



Retour sur la table ronde que proposait ce jeudi matin News FM, consacrée à la question du RSA et du lien social, en présence d'Anne-Françoise Bône (responsable d'activité du Bon Plan et du Plan Com), Pascale Brives (chef du service Insertion au conseil général de l'Isère), Magalie Espie (référente RSA), Claudine Damont (psychologue) et Patrick Llopis (des forums territoriaux).

Une émission presque trop courte au regard des questions qu'elle soulevait et des enjeux que chacun pouvait impliquer, divisée en trois parties :

En premier lieu, les invités présentent le RSA et rappelé dans quel esprit celui-ci a été créé, en remplacement du RMI. Sont explicités les différents types de RSA : le RSA socle (similaire au RMI), le RSA activité (allocation palliant à un salaire inférieur au SMIC) ainsi que le RSA jeunes actifs, dispositif moins connu s'adressant aux personnes de moins de 25 ans ayant travaillé au moins 3214 heures dans les trois années précédant la demande. Une mesure qui rencontre toutefois peu de succès, ce qui repose la question déjà abordée du non-recours.

Puis la problématique du lien social est abordée. Le RSA peut mener certains de ses allocataires à se couper du monde, ainsi que le laisse entendre un témoignage d'Alain Guézou. Une assertion que Patrick Llopis tient à relativiser, insistant sur la dimension individuelle de chaque cas : chacun, selon sa sensibilité ou son parcours de vie, peut ressentir le fait d'être au RSA d'une manière différente. Cependant, et même si la question du lien social n'est pas exclusive aux personnes au RSA, il est évident que la précarité financière peut faire le jeu d'un repli sur soi, d'une difficulté d'aller vers l'autre. Patrick Llopis conclut sur les notions d'entraide et de confiance : « l'argent c'est important, mais il y a plus que l'argent : c'est l'aide des autres. »

Enfin, la troisième partie de l'émission s'intéresse aux manières de recréer le lien social. Anne-Françoise Bône est invitée à présenter Le Bon Plan, structure s'articulant sur deux aspects : celui d'un chantier d'insertion, et celui d'un outil d'information destiné aux allocataires du RSA. Une dimension sociale d'un bout à l'autre de la chaîne, exclusivement en ligne aujourd'hui, ce qui amènera Alain Guézou par message interposé à déplorer que « l'expression papier ait été sacrifiée ». Les forums territoriaux sont également cités comme outils d'information naturels à l'adresse des allocataires, puis New's FM se penche à titre d'exemple sur l'association AMEXI qui œuvre, via la pratique artistique, à restaurer le lien social pour des personnes en situation de précarité.

Une émission riche donc, que l'on ne saurait résumer en quelques mots mais que l'on pourra retrouver et réécouter en ligne très prochainement.