« Geronimo EKIA ». Voilà comment le commando des Navy Seals a annoncé à la Situation Room de la Maison Blanche dimanche après-midi la mort d’Ousama Ben Laden. Geronimo était son nom de code, EKIA pour Enemy Killed In Action. Après dix ans de traque, l’instigateur des attentats du 11 septembre est donc mort dans une maison pakistanaise, et non au fin fond d’une grotte humide. Mais nous ne verrons probablement jamais de photo de son cadavre. Pourtant, quelques heures seulement après son exécution, un cliché truqué a commencé à circuler un peu partout sur internet. Télérama revient sur cette supercherie médiatique dont ont été victimes les chaînes de télévision françaises, contrairement à leurs homologues américaines.

C’est ainsi qu’Albert Ripamonti, directeur de la rédaction d’i-télé, nous en dit un peu plus sur ces quatre heures de doute et d’incertitudes : « On a d’abord reçu une dépêche de l’AFP, à 7h40, disant que les télés pakistanaises montraient le cadavre défiguré de Ben Laden. Puis, aux alentours de 8 heures, on a reçu cette image de Reuters. Nous l’avons immédiatement diffusée à l’antenne, mais le présentateur a pris soin de préciser : “Nous n’avons aucun moyen de vérifier cette image, qui est présentée comme la photo de Ben Laden.” Ce que nous n’avons jamais cessé de répéter, jusqu’à ce qu’à 12h00 ne tombe une dépêche de l’AFP dans laquelle le responsable du service photo précisait qu’il s’agissait d’un montage ». Bel aveu de travail journalistique…

 

Ceci étant, quelle était donc la vie du terroriste le plus recherché de la planète ?  Le Monde nous révèle une information capitale, qui va changer à jamais la vision que nous avions du cerveau d’Al-Qaida : « on apprend par l’intermédiaire de l’agence Bloomberg que le clan Ben Laden était grand amateur de sodas. Pepsi et Coca-Cola, précisément, d’après le témoignage de deux commerçants chez qui les factotums de la villa s’approvisionnaient ». Mais ce n’est pas tout : « la famille Ben Laden appréciait les produits de marque et l’un des commerçants interrogés de la ville pakistanaise d’Abbottabad cite notamment Nestlé et des “shampoings de bonne qualité”». Ah ça a du bon de temps à autre l’impérialisme américain.

Il faut également noter qu’Ousama Ben Laden était un grand fan de l’équipe de foot d’Arsenal. C’est So Foot qui nous l’apprend, en citant un auteur anglais Adam Robinson, qui affirme que « le barbu aurait particulièrement vibré à Highbury pendant la campagne européenne victorieuse en Coupe des Coupes lors la saison 1993-94. Pour être plus précis, il aurait notamment pris son pied à l’occasion du quart et de la demi-finale à domicile, contre le Torino et le PSG. Mieux, Ben Laden serait même passé par la boutique du club. Il en serait ressorti avec un maillot pour le fiston et une couverture de lit à l’effigie de celui qui devait donc être son joueur préféré, Nigel Winterburn ». Ce n’est pas parce qu’on a fait exploser des tours qu’on n’a pas le droit, de temps à autre, d’aller au pub et de se jeter quelques pintes en regardant la Premier League.

Comme souvent avec ce genre d'évènement planétaire, la mort d’Ousama Ben Laden a été l’occasion de centaines de blagues sur Internet. Retenons cette image-ci, reprise par LePost.fr :

"Vous avez un mariage? J'ai un enterrement"

On en aurait presque oublié que l’actualité du week-end dernier avait été marquée par le mariage princier de William et Kate. Le site Acrimed souligne à ce propos le temps consacré par les différentes chaînes françaises à cette cérémonie de toute beauté. TF1 et France 2 ont sorti le grand jeu mais une chaîne a fait mieux. « La palme revient à M6, qui a sorti le grand jeu. des programmes de la chaîne, décidément pas comme les autres, des 28 et 29 avril. Avec les programmes qui suivent :

- Jeudi 28. 13h45 : « Le Prince et moi : mariage royal » (Téléfilm, 1h45) - 20h45 : « William et Kate » (Téléfilm) - 22h30 : « Kate et William : les nouveaux romantiques » (Documentaire) - 23h20 : « Mariage royal : la fièvre des préparatifs » (Documentaire) - 00h15 : « Mariages princiers » (Documentaire, 1h35) ;

- Vendredi 29. 9h : En direct de Londres - 9h40 : « Mariage royal : la fièvre des préparatifs » (Documentaire, rediffusé) - 10h30 : Direct Londres - 14h40 : « Kate et William : les nouveaux romantiques » (Documentaire, rediffusé) - 15h35 : « William et Kate » (Téléfilm, rediffusé, 1h40).

Près de 7 heures le jeudi, plus de 8 le vendredi, soit au total un joli score de 15 heures d’antenne. M6, plus performante que ses concurrentes françaises, est même plus royaliste que le roi : sauf erreur de notre part, la chaîne a, durant ces deux jours, consacré plus de programmes au mariage princier que… la BBC ! ».

L’affaire Clearstream, M6 en a beaucoup moins parlé, c’est sûr, c’est beaucoup moins glamour et cela soulève beaucoup moins de questions sur le genre de société dans laquelle nous vivons. Télérama est allé à la rencontre de Denis Robert, le journaliste d’investigation à l’origine de cette affaire, qui a vécu ces dernières années un acharnement judiciaire sans précédent  pour avoir simplement dit la vérité dans ses livres et articles. Au début de son enquête, Denis Robert « est un homme seul, un franc-tireur de l'investigation, qui n'appartient plus à aucune rédaction, nous précise l’hebdomadaire. Par choix : « J'ai payé cher cette indépendance, dit-il aujourd'hui, le système de dénigrement m'a marginalisé. Le Monde, avec Edwy Plenel, a immédiatement mis en doute mon enquête, et donné le ton. Ensuite, l'avocat de Clearstream, Richard Malka, m'a fait passer pour un "falsificateur" et un "conspirationniste". S'est créée alors une espèce d'unanimité pour dire que je n'étais pas clair. Il n'y avait qu'à entendre des gens comme Alexandre Adler, BHL ou Alain Minc ».

Enfin, comment ne pas conclure par l’annonce de la semaine, véritable coup de tonnerre dans le landerneau politique. Mesdames, Messieurs, sachez que mercredi 4 mai, Jean-Pierre Chevènement, 72 ans, a annoncé sur Europe 1, face à Jean-Pierre Elkabbach, 73 ans, sa candidature à l’élection présidentielle de 2012. Pourquoi ? Parce qu’il « veut faire bouger les lignes »  peut-on lire sur le site du Monde. Le renouvellement de la classe politique est en marche.

Sur le même thème

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Revue de presse La revue de presse du 2 au 6 mai