Quinze jours de suspension des droits sont appliqués pour les demandeurs d’emploi radiés. Pôle Emploi a examiné des milliers de dossiers. La grande majorité d’entre eux est en règle.

Depuis 2015, le service de contrôle de Pôle Emploi vérifie la conformité des dossiers des demandeurs d’emploi inscrits. Depuis la naissance du service, 200 agents ont contrôlé 270 000 dossiers (12 000 dossiers contrôlés par mois en moyenne) sur les plus de 5 millions existant. L’étude publiée par le journal Les Échos indique que 14% des dossiers contrôlés ont débouché sur une radiation des inscrits. Parmi les autres personnes contrôlées, 75% ont pu démontrer qu’elles étaient en règle et 11% ont retrouvé un emploi ou étaient en formation au cours du contrôle. L’étude indique que parmi les 37 800 personnes radiées, 36% ne touchaient aucune indemnisation. Pour ces autres dossiers irréguliers, la loi, qui prévoit 15 jours de suspension des droits, a été appliquée.

Le panel de personnes contrôlées a été construit avec 60% de dossiers ciblés. Ce sont des dossiers de demandeurs d’emploi en fin de formation ou issus de signalements. Seulement les 40% restant aurait été sélectionné aléatoirement. Le service de contrôle devrait être renforcé ces prochaines années avec cinq fois plus d’agents dédiés, conformément aux promesses de campagne d’Emmanuel Macron.

Par ailleurs, le ministère du travail et Pôle Emploi ont décidé de présenter à partir de 2018 les chiffres de l’emploi par trimestre, jugés plus pertinents qu’au mois par mois.

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Pôle Emploi : 14% des dossiers contrôlés radiés