A l'occasion de la journée du vendredi 8 mars, il est important de faire le point sur la situation actuelle des femmes. Ces dernières années, des avancées essentielles ont eu lieu sur le plan législatif et les écarts homme-femme ont pu se réduire dans certains domaines (revenu, temps domestique...). Cependant, les chiffres récents (insee et observatoire-parite) font état de la persistance de nombreuses inégalités :


 

 

Au niveatest1u mondial

les femmes représentent :

  •  2/3 des analphabètes
  • 70% des pauvres
  • 60% des travailleurs pauvres

Au niveau national

 Emploi et précarité

  • les salaires des femmes sont inférieurs de 25 % à ceux des hommes
  • il y a 20,8% de femmes dans les conseils d’administration du C.A.C. 40 et 2% de femmes présidentes-directrices générales (en 2011)
  • les femmes sont trois fois plus souvent en sous-emploi que les hommes (temps partiel subi, chômage partiel, réduction saisonnière d'activité)
  • le montant mensuel moyen de la retraite : 1165 euros pour les femmes et 1750 pour les hommes
  • taux de pauvreté : 13,8% pour les femmes et 12,2% pour les hommes

 Quotidien

  •  temps domestique quotidien : 3h52 pour les femmes ; 2h24 pour les hommes
  •  temps de loisirs quotidien : 3h46 pour les femmes ; 4h24 pour les hommes

 

Médias et culture

  • temps de parole à la télévision : 68% pour les hommes contre 32% pour les femmes
  • tous médias confondus, seulement 20% des personnes expertes invitées sont des femmes
  • 84% des théâtres et 89% des institutions musicales sont dirigés par des hommes

 

Quelques dates

  • 1944 : droit de vote accordé aux femmes en France
  • 1946 : principe constitutionnel "la loi garantit à la femme dans tous les domaines des droits égaux à ceux des hommes"
  • 1965 : les femmes peuvent gérer leurs biens propres et exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari
  • 1983 : loi Roudy : égalité professionnelle entre les sexes (loi améliorée en 2001 et 2005, notamment sur l'égalité des rémunérations)
  • 2000 : loi sur la parité en politique : obligation pour les partis politiques de présenter un nombre égal d'hommes et de femmes pour les élections régionales, municipales, sénatoriales et européennes sous peine de pénalités financières

 

En guise de conclusion, 4 avancées notables en 2013 :

 

  • le 8 janvier dernier a été créé le Haut Conseil à l'égalité homme-femme, présidé par Danielle Bousquet
  • le 7 février 2013 a été signée la convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif (plan 2013-2018 avec les idées de transmission d'une culture de l'égalité entre les sexes, d'éducation au respect mutuel et de développement d'une plus grande mixité dans les différentes filières de formation)
  • le 1er mars, la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, a installé un comité d'une trentaine de personnes (élus, représentants d'associations, experts, artistes, dirigeants d'institutions...) chargé de "suivre l'évolution de la place des femmes dans le champ culturel et médiatique".
  • Après Dominique Quinio au journal La Croix en 2005, Natalie Nougayrède est la première femme à prendre la direction du Monde. Sa nomination est effective depuis avant-hier.
Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Journée internationale de la femme : un point sur les chiffres et les lois