Imprimer



La chaîne de magasins de vêtements Burton of London, en lien avec les Restos du Coeur, organise du 13 au 25 novembre une opération solidaire baptisée « Le Grand vide-dressing »

Un costard pour l'hiver

Les fêtes de fin d'année sont propices à nombre d'opérations de solidarité organisées par différents commerces. Ainsi, les 130 points de vente Burton of London répartis sur le territoire, dont celui de Grenoble rue de la République, organisent pour la deuxième année une collecte de vêtements, « le Grand vide-dressing », en partenariat avec les Restos du Coeur. Cette année, l'opération a débuté le 13 novembre et prendra fin lundi 25 novembre.

Le concept est simple : inciter les personnes à venir déposer les vêtements d'hiver en bon état dont elles souhaitent se défaire afin qu'ils soient redistribués dans le réseau solidaire, en leur proposant en échange des bons d'achat d'une valeur de 10 ou 20 euros, utilisables jusqu'au 2 décembre.

Dans un communiqué, la société décrit ainsi son initiative : « ce projet au profit des Restos du Coeur participe directement à donner un sens concret aux valeurs humaines de l'entreprise Burton : l'engagement, l'exemplarité, l'accessibilité et le partage, dans le respect le plus strict de la charte des bénévoles des Restos du Coeur. »

Chargée de communication auprès de l'entreprise, Héline Gouraud nous explique que le fondateur de la société, Montague Burton, était proche du monde solidaire, ce qui a motivé l'entreprise, désireuse de revenir à ses origines et développer de nouveau ce principe. C'est d'ailleurs elle qui est allée vers les Restos du Coeur pour leur proposer cette opération.

« Les responsables de Burton ont essayé de fédérer leurs équipes autour d'un projet positif et ça a marché. C'est vraiment quelque chose qui les entraîne et leur donne envie. Une expérience qui les enrichit énormément. »

À noter que les collaborateurs de Burton sont sollicités, et rémunérés par l'entreprise, pour participer sur une journée à la redistribution des vêtements dans différents centres des Restos du Coeur, proposant aux bénéficiaires de l'association les mêmes services que ceux offerts aux clients en boutiques.

À boire et à manger

En plus de l'action menée en faveur de la collecte de vêtements, Burton reversera un repas chaud offert par les Restos du Coeur par bon d'achat utilisé. En 2012, cet aspect de l'opération a donné des résultats relativement modestes.

« Burton of London s'engage à reverser au minimum 40.000 repas chauds, ce que l'entreprise a fait l'an passé alors que la collecte avait été de 117.000 vêtements. Ce qui veut dire que les gens sont venus déposer les vêtements, mais n'ont quasiment pas utilisé les bons. »

Le système de distribution des bons était toutefois différent et bien moins incitatif l'année dernière. Le bilan 2013 pourrait donc être bien plus positif, ce qui représenterait une excellente nouvelle tant pour Burton que pour les Restos.

Cependant, Héline Grimaud tient à préciser que les retombées commerciales de l'opération ne sont pas nécessairement avérées. « L'idée, c'était de fédérer les équipes autour d'un projet positif plus que de faire gonfler le chiffre d'affaires », insiste-t-elle. Il n'en demeure pas moins qu'une démarche solidaire de cette nature est un plus pour l'image de l'entreprise, assure un regain de trafic en boutique et favorise également ce que l'on appelle le « recrutement de clientèle ». Autant d'éléments qui, de la part d'une enseigne commerciale, n'ont par ailleurs rien de scandaleux.

Dans tous les cas, l'ampleur de la collecte de l'année dernière, en attendant les chiffres de cette année, montre que l'initiative remporte un réel succès. Une bonne nouvelle qui démontre l'importance de ce genre d'opération, qui sont autant d'occasions de sensibiliser les personnes aux enjeux de l'action solidaire.