Imprimer



Après une longue histoire d'enseignement de la langue et de la culture française, un accueil chaleureux des étrangers, le Centre Universitaire d'Études Françaises (CUEF) a élargi son champ d'action avec le dispositif « Action Réfugiés ». Bienvenue dans les Alpes !

120 ans de partage

Centre d'enseignement du français de l'université de Grenoble, le CUEF existe depuis 1896. À la base, il accueillait des familles et des salariés étrangers installés à Grenoble, particulièrement à la découverte de la Houille Blanche. Depuis, son statut a évolué en entretenant des relations privilégiées avec l'Université Stendhal. Aujourd'hui, il est une composante à part entière de l'université Grenoble Alpes. A part la langue et la culture française, cette structure contribue à la formation des enseignants de français intervenant dans le monde entier. Elle accueille tous les ans un peu plus de 3000 stagiaires. Mondialement connu, le Centre Universitaire d'Études Françaises accueille des étudiants qui viennent de leur propre chef s'inscrire ou des stagiaires à travers ses partenariats (universités étrangères, ambassades ou instituts français à l'étranger).

La solidarité fait partie de ses valeurs

Le CUEF accueille des étudiants en situation précaire (demandeurs d’asile, réfugiés politiques, etc. ), car « la solidarité fait partie des valeurs qui fondent cette structure », selon Laura Abou Haidar, directrice de cet établissement. L'accueil se fait gracieusement mais à petites doses et pour des périodes limitées. Depuis quelques mois, le centre se trouve confronté à des demandes de plus en plus importantes émanant d'étudiants syriens demandeurs d'asile. Extrêmement mobilisé pour tenter de les accueillir et de les accompagner, le CUEF travaille dans une grande vigilance pour maintenir  un équilibre financier. « Jusqu'à la fin du mois de février nous avions la possibilité d'absorber les arrivées des étudiants migrants, mais le mois de mars commence avec une pression importante, et nous commençons à dépasser nos capacités d'accueil », poursuit la directrice.
Sollicité par le CUEF, l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) s'apprête à aider pour le financement d'un dispositif d'aide à l'intégration linguistique et méthodologique en ligne destiné aux réfugiés. Cette même agence va financer un diplôme « passerelle » d'université qui serait mis en place dès septembre 2016 au niveau de l'Université Grenoble Alpes (UGA) et de la Communauté d'universités et établissements (COMUE) pour les étudiants réfugiés.

Action Réfugiés

L'accueil des étudiants réfugiés se fait dans le cadre du dispositif « Action Réfugiés » qui a été mis en place au niveau de l'Université Grenoble Alpes et de la COMUE, avec des référents au niveau de chaque établissement. Mais dans les faits et sur le plan administratif, le CUEF assure l'accueil, l'inscription, l'accompagnement et le suivi des étudiants. « Les présidences de l'UGA et de la COMUE sont alertées sur la pression croissante sur notre structure et sur les personnels qui sont confrontés à des situations humaines difficiles », explique la directrice.
Ce dispositif est en lien avec le tissu associatif et permet de faire bénéficier aux étudiants réfugiés des réseaux de solidarité existants.

120 ans d'enseignement de la langue et de la culture française, le CUEF tend aujourd'hui sa main aux réfugiés. Une solidarité qui mérite d'être soutenue par tous.