Basée à Grenoble, la SCOP L'Orage est une coopérative d'éducation populaire et un organisme de «(dé)formation professionnelle » qui vise la transformation sociale à travers l'apprentissage de la démocratie.

La démocratie : ça s'apprend

« Comprendre le système et rechercher ce qui peut le modifier vers plus de justice et d'égalité », voilà l'ambition de l'Orage, une structure pour laquelle « la démocratie n'est pas garantie par l'éducation et la culture, elle nécessite un apprentissage et un entraînement constant aux pratiques démocratiques tout au long de la vie ».

Et pour ce faire, elle s'outille des méthodes d'éducation populaire : « On se coéduque à la chose politique à partir de méthodes qui sont issues de mouvements ouvriers, féministes, des pédagogies nouvelles » précise Quidora Morales tandis qu'Audrey Pinorini explique en quoi consiste L’éducation populaire politique au sein de l'Orage.


Savoirs chauds vs savoirs froids

Un des principes du mouvement est de « faire qu'on est tous une parole ». Les problématiques sont ainsi abordées sous l'angle de l'expérience de chacun. Audrey Pinorini explique ainsi que lorsqu'on pose la question « Qu'est-ce que vous pensez de la démocratie ? », seuls ceux qui se sentent autorisés à penser vont donner leur avis alors que si on part d'une expérience, du récit d'un moment vécu, où on a eu l'impression que ce qu'on vivait était plus ou moins démocratique, on a alors tous une expérience à raconter. Et c'est la rencontre entre savoirs chauds (issus de l'expérience) et savoirs froids (théoriques) qui va donner leur force aux échanges.


Créer de nouveaux modes d'actions

Cette valorisation de l'expérience est mise en œuvre dans des formations telles que « Susciter la participation » ou « Repenser ses pratiques pour agir dans le travail social ».
L'Orage propose ainsi de renverser la relation entretenue normalement avec le « public » (adhérent-es, jeunes, habitant-es, usagers, élèves, collègues) en proposant notamment des alternatives à la méthodologie de projet - trop souvent descendante et inadaptée - comme l'explique Quidora Morales :


Une boite à outils démocratiques

Et les alternatives se construisent de manière très méthodique : «On va contre l'intuition que pour avoir des endroits égalitaires, il faudrait qu'il n'y ait pas de règle, que pour faire de la démocratie, il suffit de s'exprimer.... Au contraire, il faut rajouter de la consigne, de la règle » explique Nicolas Gaillard en évoquant l'incontournable réunion d'équipe, qui est souvent le théâtre de dominations plus ou moins implicites : « C'est celui ou celle qui nomme le plus correctement possible un argument qui va l'emporter alors que l'analyse collective, c'est plutôt de faire le tour d'un sujet ».


Si les constats de dérives sont identifiés et dénoncés, ce n'est pas pour se résigner, mais bien pour sortir du simple constat et agir dessus. C'est la force de l'Orage et de l’Éducation populaire : croire en l'intelligence collective et se donner les moyens très concrets d'agir pour que celle-ci prenne vie.


20160707 orage2L’orage
Coopérative d’éducation populaire – un pavé à Grenoble
20 Place Saint Bruno, 38000 Grenoble
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
09 51 87 50 35

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Action sociale L'Orage : démocratie en chantier