Nouvelle venue dans les actions de solidarité grenobloises pour les sans domicile fixe, la jeune association Rezo cherche à acquérir un véhicule d’occasion pour continuer ses maraudes de jour les week-ends.

À l’initiative de l’association Rezo, deux femmes, Justine Leclair et Maude Vendemie, respectivement 23 ans et 30 ans. Après quelques actions de bénévolat dans les maraudes de nuit, Justine a constaté un manque concernant l’aide apportée auprès des sans domicile fixe : il y a moins d’accueil de jour le week-end. C’est ainsi qu’en octobre 2015, elles créent toutes les deux leur propre structure, l’association “Rezo”.

Après une première phase indispensable de recherche de subventions, elles effectuent avec trois autres personnes, dès juillet 2016, leurs premières “maraudes” (jargon qui désigne le fait d’aller à la rencontre des SDF), indépendantes du 115 . “Il n’y a pas de distribution matérielle”, explique Justine Leclair, ”il s’agit uniquement de maraudes sociales”, c’est-à-dire discuter avec les SDF, transmettre des informations pour améliorer leur quotidien. À titre d’exemple, l’association conseille en permanence d’appeler le 115 tous les jours pour garder une place prioritaire dans la liste d’attente.

Repérée par MinuteBuzz

Aujourd’hui, l’association grandit. Elle peut compter sur 18 bénévoles actifs. Ils ont entre 20 et 30 ans et sont étudiants (histoire, géographie, sciences de l’éducation), ou actifs (travailleurs sociaux, commerciaux…). Justine Leclair espère bientôt rassembler une trentaine de bénévoles, notamment grâce à la dernière vidéo publiée par Minute Buzz, qui leur confère une forte visibilité sur les réseaux sociaux. Ces derniers s’avèrent une arme redoutable pour cette jeune association. Mi-novembre 2016, l’association avait réussi à récolter de nombreux vêtements

Une Rezo’mobile en crowdfunding

L’association Rezo cherche à acquérir plus d’autonomie. Elle a lancé courant mars un financement participatif pour financer l’achat d’une voiture d’occasion. Jusqu’à présent, l’activité dépend des bénévoles détenteurs de voiture. De fait, certaines maraudes sont parfois annulées faute de véhicule disponible. Un “outil” indispensable lorsqu’il s’agit de naviguer dans l’agglomération vers les différents lieux de vie des SDF. Parfois, l’association facilite le déplacement des SDF en guise de coup de main. Justine Leclair explique que ce n’est pas toujours simple d’accueillir des SDF dans les véhicules personnels. Pour toutes ses raisons, l’association Rezo espère boucler la demande de 3500€ avant le 11 avril. Il n’y a plus qu’à faire fonctionner le réseau.

Lien vers la campagne de financement participatif : https://fr.ulule.com/rezo-mobile/

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Action sociale Du "Rezo" pour les SDF