Imprimer



La ville de Grenoble édite un guide pratique qui répertorie les droits des étrangers. Un outil indispensable pour les migrants et les acteurs sociaux les accompagnant.

Ce livret reprend plusieurs droits : droit au séjour, à l'asile, à la vie privée, au visa et l'accès à la nationalité française. Les autres, relatifs à la vie quotidienne, sont aussi abordés : comme la protection sociale, le travail, le logement ou encore la justice. Autant de principes de lois énumérés à l'adresse des migrants mais aussi des acteurs sociaux présents sur le territoire pour accompagner ces démarches souvent compliquées. Une remarque régulièrement soulevée :  n'importe qui aurait du mal à maîtriser l'accumulation d'informations égrenées tout au long de ces parcours.

Ce guide est financé par la ville de Grenoble et le Conseil Français de la Citoyenneté de Résidence (CoFraCiR). L'Observatoire des Discriminations et des Territoires Interculturels (ODTI) en fait sa présentation et résume la portée de cette action : "Comment accueillis, accueillants, hôtes de cette ville et de la Métropole peuvent-ils mieux s'approprier les droits et les devoirs applicables en France." Il est ainsi question de "faire face aux risques de discriminations."

Le guide, qui reprend une démarche ayant connu une première version en 1998, est défendu par la ville de Grenoble, "ville monde qui a vocation à être une terre d'accueil et d'intégration" le rappelle avec force le 4e adjoint au maire aux Solidarités Internationales, Bernard Macret, qui avait déjà porté le projet dans sa version initiale. Un bémol cependant, le guide a simplement vocation à guider les accompagnants et les citoyens migrants et des changements en termes d'écriture de lois et de décisions de jurisprudence sont toujours à prendre en compte.

Ce que défendent l'ensemble des initiateurs du guide : reconnaître les citoyens résidents comme ayant des droits et différencier citoyenneté et nationalité pour avoir accès à ces droits. Comme le rappelle Louise-Hortense Dibame, co-présidente du Conseil consultatif des Résidents Étrangers de Grenoble (CCREG) "Les gens vivent là, ils sont déjà citoyens de leur ville. Ils participent à la vie de quartier, sont représentés dans des conseils d'administration, dans des syndicats, payent leurs impôts".

Le guide peut être retiré sur place, à la mairie de Grenoble et est également consultable à l'adresse suivante : www.grenoble.fr/94-conseil-consultatif-des-residents-etrangers-grenoblois.htm. À noter qu'il est libre d'accès. Bordeaux en a également édité un, traduit en plusieurs langues. Une idée à reprendre pour une prochaine édition ?