Le Conseil Social de l'Habitat (CSH) a eu lieu jeudi 26 novembre à La Source de Fontaine. « Hébergement, logement, mieux répondre aux attentes des demandeurs » était le thème de cette dixième conférence annuelle.

Le CSH est un lieu de débat et d'élaboration de propositions concernant la dimension sociale de la politique de logement. Cette année, à La Source, dans une ambiance chaleureuse, plus de 200 personnes de tous horizons : travailleurs sociaux, associations, élus ou salariés des services des collectivités territoriales, administrations de l’État, bailleurs sociaux, …ou simples citoyens, y ont participé. Après un mot de bienvenue de Murielle Chaffard, adjointe au logement de la ville de Fontaine, Jean-François Lapier, animateur de la conférence a permis aux différentes structures de dresser un tableau sur les difficultés rencontrés dans ce milieu.

Hébergement et logement social : mode d'attribution

Parmi les premières constatations, les modalités d'accès aux logements qui doivent évoluer. D'où la mise en place des Services Intégrés d'Accueil et d'orientation (SIAO) qui permet de mieux répondre aux besoins des personnes en difficulté, mieux réguler les places sur un territoire donné et en améliorer le diagnostic. D'autre part, les Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) ont une grande responsabilité dans le logement social en créant les Comités Interprofessionnels du Logement (CIL).

Autre constat, celui de difficultés croissantes dans l'hébergement d'urgence : les demandes au 115 sont en forte augmentation et les accueils de jour et les associations caritatives sont débordés. Il semble plus que jamais nécessaire d'apporter des solutions. Ainsi, des initiatives interviennent à différents niveaux : la connaissances des besoins en hébergements des personnes à la rue se veut plus précise, la mise à l'abri et l'accompagnement dans le domaine de la santé sont renforcés. Ainsi, la logique du « logement d'abord » est désormais priorisée, et l'approche classique qui tend à poser le logement comme finalité d'une insertion écartée. Un logement avant tout !

Attentes et parcours des ménages

En Isère, l'Observatoire de l'Hébergement et du Logement (OHL), en collaboration avec la Fondation Abbé Pierre dénoncent le manque de logements sociaux et le refus des logements lié à l'adaptation ou à la procédure d'attribution. Les objectifs sont fixés par cette cellule d'observation. La connaissance de la situation permet d'apporter aux associations un appui méthodologique pour réagir. L'analyse des attentes des demandeurs pourrait aboutir à des solutions aux problèmes du mal-logement. La mise en perspective de la situation locale à partir des analyses nationales a permis d'avoir une idée claire sur cette situation. Plusieurs éléments rendent dressent un état des lieux particulièrement alarmant  en Isère : Les difficultés d'accès aux logements, l'inconfort de certains appartements et les difficultés de maintien dans une habitation sont des points importants soulignés par le CSH pour envisager une solution durable à court terme.

Les difficultés d’accès au logement ont diverses conséquences pour les ménages. A travers des études menées par l'OHL et la Fondation Abbé Pierre, la demande sociale se situe à un niveau toujours élevé et l’offre demeure encore insuffisante pour permettre à tous les ménages de se loger dans de bonnes conditions. Une fois de plus, le mal-logement  semble concerner de plus en plus de monde et les alertes lancées sont de plus en plus fréquentes. L'engagement toujours plus fort des différents participants à cette réunion permet d'apporter des solutions concrètes et rapidement applicables. Mais cela suffira-t-il pour endiguer un tel problème ?

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Logement Logement au cœur des débats