Contrairement aux prévisions et malgré les inquiétudes, l'hiver 2014 aura été le deuxième plus chaud hiver en France depuis 1900. Mais ces conditions climatiques plus « favorables » comparées à d'autres années ne rendent pas la vie des personnes à la rue forcément moins difficile, ni la crainte des expulsions – une fois achevée la période de trêve hivernale – moins présente chez les ménages précaires.

La loi Alur prévoit de reporter la fin de cette trêve jusqu'au 31 mars, mais celle-ci n'est pas encore entrée en vigueur. De fait, le ministère du Logement a annoncé que, tout comme ce fut le cas pour 2013, l'interdiction de recourir à des expulsions sera cette année prolongée jusqu'au premier avril.

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Logement Trêve hivernale : pas d'expulsions jusqu'au 31 mars