Précarité ou non, il faut bien manger ; un besoin essentiel qui pèse lourd (entre 15 et 20 %) dans le budget des ménages. Comment satisfaire cette nécessité à moindre frais ? Éclairage sur une expérience grenobloise.

Tout commence en mai 2014 dans un forum RSA, quand un intervenant extérieur explique les achats groupés. Le principe de base est simple et déjà ancien en matière d'économie : acheter en gros, c'est à dire d'importantes quantités, permet de payer moins cher les produits que si on les achète à l'unité ; c'est ce que font tous les commerçants. La spécificité des achats groupés étant qu'un grand nombre de consommateurs démarche directement les producteurs, se substituant aux intermédiaires des circuits de distribution habituels.

Cinq membres du forum vont se montrer intéressés et lancer Le chat groupé, « un groupement d'acheteurs en situation de précarité ». L'association (type loi de 1901) décide de se concentrer sur le domaine alimentaire, sans exclure, en cas de succès, la possibilité d'élargir ensuite ses activités. Le projet de départ doit fonctionner comme suit : un producteur solidaire accepte d'allouer une parcelle de ses cultures au glanage, les adhérents de l'association y vont pour procéder eux-mêmes à la récolte puis l'achètent en profitant du prix de gros.

Plusieurs problèmes, notamment de mobilisation des adhérents, gênent le démarrage du projet qui depuis septembre 2015 fonctionne sur un mode très différent de celui prévu à l'origine : le chat groupé récupère les invendus d'un supermarché bio puis les revend à prix cassés dans son local.

Le chat groupé est actuellement dans une phase charnière : il cherche des adhérents motivés, prêts à s'investir aussi bien dans ses activités que dans son fonctionnement (renouvellement en vue du bureau associatif) ; ceux qui sont intéressés seront sûrement les bienvenus à son Assemblée Générale début décembre. L'adhésion à l'année ne coûte que 1 €.

Le chat groupé utilise actuellement un local des forums RSA sis au 39, rue Aimé Pupin.
Il est ouvert le mardi après-midi à partir de 14H00 pour vendre ses produits ; on peut le contacter dans la semaine au 06.66.25.31.51 ou par courriel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Précarité Le chat groupé : du bio dégriffé