Internet donne accès à une mine formidable d'information. Mais attention, elles ne sont pas toujours fiables, pas toujours vraies.

 


Il convient d’être vigilant sur l’information qui arrive dans votre boîte e-mail, lorsque vous recevez un message venant d’un expéditeur inconnu. Vous en avez probablement déjà reçu. Ce sont par exemple des mails qui vous « informent » de la circulation d’un nouveau virus très dangereux, vous révèlent des scandales financiers ou écologiques. Ces mails vous veulent en apparence du bien, vous protéger d’un danger, mais sont, dans la grande majorité des cas, complètement faux. Comment est-il possible de le savoir ? C’est simple, ces courriers se terminent tous de la même manière : vous devez transmettre ces informations (vitales, bien sûr) à tous vos contacts et le plus vite possible ! La personne qui a envoyé le mail vous assure que toutes les informations sont parfaitement vraies et vérifiables, confirmées au choix par de grands éditeurs d’antivirus, l’ONU, la NASA… Si vous avez un peu de temps, amusez-vous à vérifier et vous pourrez constater que ces institutions ne sont pas au courant ! Mais vous connaissez l’histoire de l’enfant qui criait au loup. Là, c’est pareil, les vraies alertes aux virus existent, et vous risquez de ne pas ou plus les croire !

Parfois ces mails qu’on appelle des hoax (prononcez okse), ce qui signifie canular en anglais, sont plus vicieux et mélangent véritables informations et mensonges. Dans d’autres cas, ils font vibrer votre corde sensible en vous demandant d’aider un petite fille qui a besoin d’une greffe et d’un donneur compatible… Là encore, au risque de passer pour un égoïste, ne relayez pas l’information. Dans ce cas, elle est sûrement vraie, mais très certainement périmée depuis des années et dans 5 ou 10 ans, il est probable que ce même mail circule encore sur la toile !

Parfois ces e-mails non sollicités prennent la forme de véritables arnaques, où un expéditeur qui se fait passer pour une banque (peut-être la vôtre), vous demande de communiquer vos données bancaires, prétendument suite à un incident informatique. Ces courriers semblent parfaitement authentiques et le seul moyen de se prémunir de cette arnaque est de se souvenir que votre banque ne vous demandera jamais ces informations par e-mail.

Simon Lorenzin, animateur au cybercentre de Fontaine, rappelle quelques règles de sécurité basiques lorsque vous recevez des mails d’expéditeurs inconnus : ne pas ouvrir les pièces jointes, ne pas cliquer sur les liens que contiennent ces mail. De même, si on vous demande de l’argent (même une petite somme), il s’agit probablement d’une arnaque. Cela peut paraître évident et pourtant Simon Lorenzin constate que de nombreuses personnes, lorsqu’elles sont face à un ordinateur, se sentent (trop) en confiance et donnent facilement des données personnelles, alors qu’elles seraient beaucoup plus méfiantes dans la vie réelle.
En cas de doute, consultez des sites tels que hoaxbuster, ils référencent les mails qui circulent sur Internet et démêlent le faux du vrai pour vous aider à y voir plus clair !

Pour en savoir plus :
http://www.arobase.org
http://www.hoaxbuster.com

Vous êtes ici : Accueil