La Bonne Pioche vient d'ouvrir ses portes à Grenoble. Le concept de cette épicerie atypique : proposer des produits sans emballage issus principalement de la région Rhône-Alpes.

À l'origine du projet, deux jeunes femmes, Céline et Bertile, animées par l'envie de participer à une démarche éco-responsable. Minimiser les déchets, favoriser les circuits courts et les produits locaux sont les principes de base du fonctionnement de l'épicerie.

100 % Zéro déchet

L'idée forte, c'est d'appliquer rigoureusement le concept « Zéro déchet ». Les produits d'entretien courants sont conservés dans des fûts en plastique, les savons et dentifrices proposés sous forme solide. Le gain écologique est aussi économique car « Les emballages représentent entre 15 % et 30 % d'un produit dans la grande distribution » rappelle Bertile.

Les deux épicières travaillent par ailleurs à élargir la gamme des produits. Sur la question du savon liquide, elles expliquent : « La chaleur peut provoquer la cristallisation du savon fondu, et ainsi créer des copeaux. Notre fabricant partenaire réalise actuellement des tests pour permettre la conservation du savon liquide en vrac ».

Quand on aborde la question de la conservation et d'éventuelles problématiques liées au vrac (apparition de mites, de moisissures...), les épicières précisent que « Le vrac est surveillé, on a des réglementations à respecter ». Elles expliquent aussi que la provenance des produits leur permet de ne pas avoir à gérer un gros stock. « On peut se permettre d'aller chercher nous-même les produits. On fait des petits stocks, des petits conditionnements en boutique qu'on recharge souvent, ainsi, le produit ne stagne pas. »

20160920 labonnepioche2

Des produits locaux

Cette souplesse est possible, car les deux jeunes femmes sont résolument tournées vers les produits locaux : région Rhône-Alpes pour la majorité d'entre eux à l'exception de quelques produits incontournables comme le café, qui s 'inscrit dans une filière traçable. « Notre café vient d’Éthiopie, mais il torréfié à Goncelin par « Terra-Kahwa », une entreprise alter-responsable. » (Le commerce alter-responsable s'inscrit dans des questionnements à la fois éthiques, sociaux et environnementaux et veille à une réduction des inégalités).

Ce choix du tout local, c'est aussi la spécificité de la boutique : « Il peut y avoir de la frustration au début : les personnes s'attendent à une gamme très large. C'est un travail de pédagogie d'expliquer nos choix aux clients. Pour les fruits secs par exemple, on nous demande des baies de Goji ou des noix de cajou qui viennent de très loin, on va alors proposer des alternatives plus proches (cerneaux de noix, noisettes...). Les personnes peuvent changer leurs habitudes ou alors compléter ailleurs ».

Un projet en co-construction

Si l'épicerie n'a pas vocation à proposer l'intégralité des produits que l'on pourrait trouver en magasin bio, les jeunes femmes souhaitent « installer une gamme de produits à la hauteur des attentes des uns et des autres ». Et les clients sont des personnes ressources qui peuvent aussi leur faire connaître des producteurs locaux. D'ailleurs, le projet a pu démarrer suite à une campagne de financement participatif très suivie et les deux épicières souhaitent, à terme, que la boutique devienne un lieu de vie, d'accueil d’événements... Un lieu pour sensibiliser, ou simplement pour passer un bon moment. Sans s'emballer, on prédit déjà une longue et joyeuse vie à cette boutique estampillée « zéro déchet ».


Plus d'informations

Epicerie La Bonne Pioche
Du lundi au samedi de 10h à 20h
2, rue Condillac à Grenoble
Tel : 04 38 38 31 22
Facebook
Twitter

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Economie/Finances Economie La Bonne Pioche : la culture du vrac