Le ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon, vient de l'annoncer : le gouvernement envisage de faire baisser le prix des lunettes de 20% à 30%.

A la suite de la loi Hamon sur la consommation, qui ouvre la vente des lunettes à la concurrence, le gouvernement n'attendra pas un nouveau développement du secteur, et veut s'attaquer tout de suite au prix, en faisant en sorte que les taux de remboursements des complémentaires santé diminuent, pour forcer les opticiens à baisser leurs prix, qui sans cela deviendraient  exhorbitants. Pour ce faire le ministre prépare un décret dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), qui devrait voir le jour fin mars.

Ce décret instaurera une baisse progressive du plafonnement du remboursement : de 350 euros en 2015 jusqu'à 200 euros en 2018, pour les verres simples (donc une progression de 50 euros par an). Pour les verres complexes le plafond passera de 600 euros l'an prochain à 400 euros en 2018. Pour les montures le plafond est fixé à 100 euros et ne bougera pas. Le décret touchera aussi la fréquence du changement de lunettes : la prise en charge sera réduite à un rythme de deux ans, sauf chez les enfants ou en cas d'évolution de la vue.

Ces restrictions seront applicables pour les complémentaires santé proposant des contrats dit « responsables », mais celles-ci constituent aujourd'hui quasiment la totalité des complémentaires santé. D'autres part ces complémentaires santé pourront toujours commercialiser d'autres offres, avec des remboursements généraux, mais ceux-ci seront plus lourdement taxés, et donc au final plus chers pour les assurés.

Chez les professionnels, on est d'ores et déjà mécontent. « Ce système conduira à une augmentation des frais de santé et aggravera le fracture sociale », commente un syndicat d'opticiens.  Du coté des complémentaires, on estime que la mesure « ne permettra pas de faire baisser les prix ».

Sur le même thème

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Economie/Finances Economie Le gouvernement prévoit de plafonner le remboursement des frais d'optique