LBP était présent à l'anniversaire des 10 ans de la Maison pour l'égalité femmes-hommes : retour sur les échanges de la journée du 06 octobre et focus sur les activités de la structure.

La journée du 06 octobre était consacrée à la conférence-débat « filles et garçons : libres et égaux ? » menée par Yves Deloison, journaliste et auteur de « Pourquoi les femmes se font toujours avoir », ainsi qu'à la présentation des différentes actions construites autour de l'égalité femmes-hommes sur les territoires de la Métropole.


Des chiffres qui évoluent peu

Quelques statistiques énoncées en préambule à la conférence ont permis de resituer la place actuelle des femmes dans la société. Si les femmes sont plus nombreuses que les hommes à obtenir le bac et qu'elles représentent 57,2 % des étudiants, elles restent encore moins bien insérées que les hommes dans le monde du travail : entre temps partiels non-choisis et différences de revenus ou encore moindre représentation dans les postes à responsabilités, la société reste clairement inégalitaire dans le cadre professionnel. Par ailleurs, les comportements concernant la gestion domestique n'évoluent pas : les femmes continuent à assurer 80 % des tâches familiales.


Nous sommes porteurs de stéréotypes

Les chiffres ne plaident donc pas en faveur d'une évolution des mentalités et des comportements.
Yves Deloison nous rappelle alors que les conditionnements commencent très tôt. Si l'on veut faire évoluer les mentalités, il s'agit pour chacun de prendre conscience des préjugés qu'il véhicule afin de s'en affranchir : combien de femmes en effet estiment-elles qu'une femme n'a pas les épaules pour assumer des responsabilités politiques ? Et le conférencier de rappeler que les femmes sont souvent porteuses de préjugés sur leur propre sexe. Fort de ce constat, Yves Deloison explique la nécessité d'avoir recours à la législation et aux quotas, mais aussi d'éduquer les enfants dès la petite enfance à la liberté de choix (accès libre à tout type d'activité par exemple) quel que soit leur sexe.


La maison de l'égalité femmes-hommes : un lieu aux multiples ressources

Cette mission d'éducation fait partie intégrante des actions portées par la maison de l'égalité femmes-hommes, implantée à Échirolles et rayonnant sur l'agglomération grenobloise. En effet, la structure propose des ateliers de sensibilisation à destination des établissements scolaires, des jeunes, des professionnels...20151013 egalite2En 2016, elle souhaite mettre en place un cycle de 4 formations trimestrielles : deux formations généralistes sur la prise en compte du genre dans les pratiques professionnelles puis une formation pour les personnes travaillant avec le public jeunesse et une autre autour du langage égalitaire pour les professionnels de la communication.

De plus, la maison de l'égalité femmes-hommes est un centre de ressources qui met à disposition des outils en prêt gratuit : DVD, expositions, outils pédagogiques, livres... Elle relaye aussi régulièrement des informations via son site internet (informations pratiques et fiches outils).

Par ailleurs, la structure propose des conseils et un accompagnement gratuit pour le montage de projet autour de l'égalité entre les filles et les garçons, la mixité, la lutte contre les stéréotypes et les discriminations sexistes. La maison peut faciliter l'élaboration de la thématique d'un projet ,elle peut aussi apporter des contenus informatifs. Enfin, elle peut mettre en lien le porteur de projet avec les acteurs qui pourraient être intéressées par ses idées. Elle est particulièrement impliquée dans l'aide à l'élaboration de projets portés par les jeunes (7 à 26 ans) dans le cadre de l'appel à projet annuel « Jeunes pour l'égalité » qui se termine cette année le 6 novembre 2015. (Vous trouverez l'appel à projet ici.)


Agir pour favoriser la liberté de choix pour tous

Grâce à ces différentes activités, la maison de l'égalité femmes-hommes constitue un outil capital pour faire émerger des projets. Et Nathanaël Cabaré, chargé de projet de la structure, de rappeler que celle-ci a pour vocation d'ouvrir le champ des possibles pour permettre aux filles et aux garçons de choisir librement ce qu'ils veulent faire. Au-delà des positions dogmatiques, le centre est un lieu d'ouverture qui affirme qu'il n'y a pas un genre supérieur à l'autre : la femme qui adopte des comportements dits « liés au genre masculin » ne doit pas être stigmatisée et de la même manière, un homme doit avoir le droit d'avoir des comportements « liés au genre féminin ».
Alors que la politique nationale concernant l'égalité femmes-hommes semble reculer, notamment avec l'abandon du programme ABCD de l'égalité en école primaire, les équipements comme la maison pour l'égalité femmes-hommes sont d'autant plus nécessaires qu'ils sont porteurs d'un esprit de dialogue, essentiel dans ce domaine encore plus qu'ailleurs.

Maison de l'égalité femmes-hommes
2, rue Pablo Picasso – Échirolles
Email
Tel : 04 38 70 17 70

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Action sociale La maison de l'égalité femmes-hommes : un outil pour avancer