Située à Notre-Dame-de-l’Osier et appartenant au réseau Emmaüs-France et au réseau Cocagne, l’association Tero Loko a vu le jour il y a un peu plus de 3 ans. Elle propose un projet d’insertion par l’activité économique à destination de personnes réfugiées et des habitants du territoire. L’objectif est double, faciliter l’insertion de personnes en situation de précarité et participer au dynamisme de cette commune rurale de 700 habitants. Leur slogan « Cultivons l’accueil » est le reflet de cette volonté.

Dans ce projet d’accès à l’emploi, Tero Loko propose des contrats en insertion (CDDI) en maraîchage, en boulangerie ainsi qu’en commercialisation. Ces postes de 6 mois renouvelables pendant une durée maximale de deux ans sont ouverts à des personnes réfugiées bénéficiant d’une protection internationale ainsi qu’à des personnes issues des communes avoisinantes bénéficiaires des minimas sociaux, ou répondant à des critères d'embauche en structure d'insertion. Cette mixité est un enrichissement réciproque et créatrice de liens sociaux.

L’orientation dans cette structure se fait généralement de deux manières, par des candidatures spontanées ou sur offres d’emploi dans les plateformes dédiés aux emplois IAE (Insertion par l’Activité Économique), ou encore par l’intermédiaire d’un conseiller pôle emploi ou d’un référent emploi, dès lors que la personne est éligible à ces emplois réservés. Lorsqu’il s’agit de personnes réfugiées, un accompagnement à l’emploi mais aussi au logement ou à l’apprentissage du français est mis en place. A ce titre Tero Loko possède un agrément d’intermédiation locative, lui permettant de louer ou sous-louer des logements.

Français, Soudanais, Afghans, Guinéens ou encore Nigérians....les nationalités des salariés sont diverses. La structure accueille actuellement 12 personnes en emploi d’insertion en maraîchage, boulangerie et commerce. Les personnes sont orientées dans ces diverses activités en fonction de leurs compétences et de leurs projets. Tero Loko propose des passerelles, permettant de naviguer entre maraîchage, boulangerie et vente, afin d’observer ou de se tester sur les différentes fonctions proposées.

L’ensemble de la production, entièrement bio, se retrouve ensuite à la vente sur le marché hebdomadaire ainsi que dans les paniers de légumes et de pain, distribués toutes les semaines sur place et dans 2 points de livraison à proximité (à Vinay et Tullins). Tero Loko produit ainsi une centaine de paniers hebdomadaires.

Ce projet permet d’apporter des réponses à un besoin d'insertion dans les territoires ruraux et de proposer un accueil complet à des personnes réfugiées en recherche de stabilité. Il participe également à la revitalisation des communes rurales. La joie d'être ensemble est manifeste lors de ces marchés car l’échange est réciproque. Les réfugiés sont aidés dans leur intégration, et les habitants retrouvent une vie de village animée, par le biais d’un marché hebdomadaire et diverses activités annexes proposées (comme des ateliers poterie, cuisine, récolte de miel ou encore ateliers créatifs en tout genre).

Vous pouvez retrouvez le détail de leur projet d’insertion sur leur site internet:https://www.teroloko.com/presentation-2/

Sur le même thème

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Formation/Emploi Tero Loko, chantier d'insertion à Notre Dame de L’Osier